Les Bien-Aimés – Christophe Honoré

Année de production : 2011. Long métrage français.

Genre : Comédie dramatique

Réalisateur : Christophe Honoré

Acteurs : Chiara Mastroianni, Catherine Deneuve, Ludivine Sagnier, Louis Garrel, Milos Forman, Paul Schneider…

Synopsis :

Du Paris des sixties au Londres des années 2000, Madeleine, puis sa fille Véra vont et viennent autour des hommes qu’elles aiment. Mais toutes les époques ne permettent pas de vivre l’amour avec légèreté. Comment résister au temps qui passe et qui s’attaque à nos sentiments les plus profonds ?

Mon avis

Les Bien-Aimés est une comédie musicale sur les turpitudes amoureuses d’une mère et de sa fille des années 1960 à nos jours. Les chansons ne dénotent pas dans le cours du film et ce côté musical passe bien. Par contre, il dure 2 heures et 20 minutes ce qui le rend un peu long, alors qu’il a déjà tendance à s’éparpiller entre Londres, Paris et Prague.

Madeleine, par amour pour des chaussures, a commencé à faire occasionnellement le trottoir. Elle y rencontre Jaromil, un médecin tchèque faisant des recherches à Paris. Elle l’accompagne à Prague, l’épouse, met au monde leur fille et le quitte quand Jaromil se met à la tromper. Quelques années plus tard, Madeleine a épousé François, mais elle continue de voir Jaromil. Cette liaison se poursuit alors que Véra, leur fille, se plonge elle aussi dans des amours complexes entre un relation avec son collègue et une obsession pour un homosexuel américain. Ces histoires se mêlent, semblables, mais différentes, avec la deuxième partie du film qui m’a étourdie – on arrivait à la fin et je fatiguais, mais aussi parce que j’ai trouvé ces moments magnifiques et émouvants.

Chiara Mastroianni et Catherine Deneuve ou Ludivine Sagnier, au milieu de ces hommes, tracent leur chemin jusqu’à la fin du film, jusqu’au bout de leur drame. Chiara Mastroianni, en particulier, est fabuleuse dans osn rôle et la complexité de ses sentiments. Il faut aussi souligner la réalisation soignée de Christophe Honoré et des textes des chansons d’Alex Beaupin. Malgré quelques creux, ce film se déroule dans la finesse et la beauté des émotions.

__________________________________________________________________________

  • Source :

Fiche Allociné.

  • Déjà vu, déjà lu :

Du même réalisateur : Les chansons d’amour (2007), La Belle personne (2008)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s