Skyfall – Sam Mendes

Année de production : 2012. Long métrage britannique, américain.

Genre : Espionnage. Action.

Réalisateur : Sam Mendes.

Acteurs : Daniel Craig, Judi Dench, Javier Bardem, Ralph Fiennes, Naomie Harris, Bérénice Marlohe, Ben Whishaw…

Synopsis :

Lorsque la dernière mission de Bond tourne mal, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier. Le MI6 est attaqué, et M est obligée de relocaliser l’Agence. Ces événements ébranlent son autorité, et elle est remise en cause par Mallory, le nouveau président de l’ISC, le comité chargé du renseignement et de la sécurité. Le MI6 est à présent sous le coup d’une double menace, intérieure et extérieure. Il ne reste à M qu’un seul allié de confiance vers qui se tourner : Bond. Plus que jamais, 007 va devoir agir dans l’ombre. Avec l’aide d’Eve, un agent de terrain, il se lance sur la piste du mystérieux Silva, dont il doit identifier coûte que coûte l’objectif secret et mortel…

Mon avis

Parmi tous les James Bond que j’ai vu – et il y en a quand même pas mal – je ne me souviens pas d’un seul comme celui-là. 007 finit en général par se battre contre l’armée du méchant qui menace de faire sauter la planète depuis le sommet de sa tour d’ivoire, luxueux ou monstrueux QG. Ici rien à voir. Pas d’enjeu du type Guerre Froide, du terrorisme, certes, mais avec une vengeance personnelle comme but. Et ça change la donne des anciens James Bond. (Les conflits de James Bond ont toujours pris leur source dans des enjeux actuels : la Guerre Froide avant 1989, puis des supers vilains visant l’espace ou avec des enjeux écologiques (l’eau avec Quantum of Solace). Que dire de l’enjeu de celui-là vis-à-vis de l’actualité ?)

Le combat final prend plus l’aspect d’une fuite, d’un retranchement, d’une résistance. On retourne aux sources : la maison familiale des Bond et la (re)naissance d’un MI6 familier avec Monneypenny et un Q très jeune (tous deux magnifiquement incarnés par Naomie Harris et Ben Whishaw). J’ai peur d’en dire trop alors je reste un peu vague. En tous cas on sent un James Bond pas tout à fait comme les autres. Le personnage est un peu comme celui de Quantum Of Solace, cynique, sombre, imperméable à l’autorité. Mais tout le film est emprunt de la patte de son réalisateur. C’est une chose que je n’avais pas ressenti devant les autres films de 007. En tous cas je suis une grande fan de l’espion anglais (surtout en film), entre action, séduction et humour bien anglais :

– Chacun son hobby.

– Et quel est le vôtre ?

– La résurrection.

Daniel Craig est génial, Javier Bardem fait un méchant charismatique et les Girls sont magnifiques.

Conclusion : si vous aimez 007, allez le voir !

Bonus juste pour le plaisir : la BO du générique, Skyfall, chanté par Adele

_________________________________________________________________________

  • Déjà vu, déjà lu :

Les romans de Ian Fleming : Vivre et laisser mourir (1964)

Les films de la saga James Bond : James Bond contre Dr No (1962), Goldfinger (1964), On ne vit que deux fois (1966), Au service secret de sa majesté (1969), Les diamants sont éternels (1971), Vivre et laisser mourir (1973), Tuer n’est pas jouer (1987), Goldeneye (1995), Demain ne meure jamais (1997), Le monde ne suffit pas (1999), Meurs un autre jour (2002), Casino Royal (2006), Quantum Of Solace (2008)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s