Comment devenir rock star (ou pas) – Anne Percin

Couverture - Comment devenir rock star (ou pas)

Anne PERCIN

Comment devenir rock star (ou pas)

Editions Rouergue, 2012.

321 pages.

Collection Doado.

Présentation de l’éditeur

Bon, alors, comme ça, vous voulez que Maxime Mainard vous déballe sa life, une fois de plus ?
Vous voulez qu’il vous raconte avec quelle bande de dingues il va fonder son (fameux) groupe de rock ?
Tout découvrir sur les secrets (brésiliens) de sa mamie Lisette ?
Ouvrir (enfin) les yeux sur la vie privée d’Alex, sa meilleure pote ?
Découvrir (avec stupeur) qui a osé rouler une pelle à Natacha, sa petite copine ?
Et vous demander comment, avec tout ça, il va réussir à avoir son bac ?
Entre Noël et les vacances d’été, il va lui en arriver, des aventures inoubliables…
Musique (à donf) et affaires (émouvantes) de famille :
Anne Percin poursuit et signe une saison 3 toujours aussi délirante !

Mon avis

Et voilà, Anne Percin nous livre une dernière fois la vie aventureuse de Maxime Mainard. Après avoir passé des vacances d’été déjantées chez sa grand-mère au Kremlin-Bicêtre et avoir (presque) évité les écueils d’une relation amoureuse, le voilà en train de réaliser son plus grand projet : non pas avoir le bac ou encore passer le concours de science po, mais monter son groupe de rock. Et un soudain rapprochement avec Christian son oncle chômeur et un brin dépressif – mais excellent guitariste – lui permet d’envisager de se lancer dans la grande aventure de la musique et de contacter des musiciens pour compléter le duo oncle/neveu. Bien sûr, il y a toujours Natacha, Alex et Kevin, les meilleurs potes de Maxime, pour l’accompagner dans ces moments, plus ou moins drôles, plus ou moins heureux, plus ou moins tristes…

En un mot : j’ADORE ! Depuis le début, je prends un plaisir formidable à lire cette série de roman. Maxime est personnage excentrique, tête à claques et grande gueule sur les bords, mais diablement attachant. Je me suis beaucoup reconnue dans son adolescence (surtout dans ses coups de déprime, mais ça c’est une autre histoire) et j’ai ri comme une folle à ces pépites délicieuses qu’Anne Percin a semé dans les chapitres de ses romans. Maxime a un caractère comme on en voit rarement, atypique, la tête dans les étoiles, plus souvent que les pieds sur terre, avec des tas d’idées sur le fonctionnement du monde (lycéen en ES, futur étudiant à science po, et engagé sur les bords du milieu), un humour décapant et une gigantesque culture musicale (rock principalement). C’est bien simple : gardez un ordinateur pas trop loin connecté à un quelconque site de musique, parce que vu le nombre d’évocation de morceaux, chansons et groupes (et on n’est pas seulement chez les Beatles ou les Rolling Stones), vous aurez forcément envie de les écouter !

Ce roman est un mélange explosif. Avec cette lecture, les éclats de rires sont garantis, accompagnés de quelques réflexions plus ou moins métaphysiques sur le monde et sa façon de tourner – notamment grâce aux nombreux personnages secondaires, de Gédéon l’enfant Asperger à Julius et sa vie en marge. On y prend un pied formidable, parce qu’en plus d’être délirant, c’est intelligent et sensible. Et puis j’ai rarement découvert autant de morceaux rocks d’un seul coup (de coeur en l’occurrence) !

En bref : à lire absolument !

___________________________________________________________________
  • Déjà lu :

Du même auteur : Comment (bien) rater ses vacances, Comment (bien) gérer sa love story.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s