Dark Moon – David Gemmell

Couverture - Dark moon

David GEMMELL

Dark Moon (traduit par Karim Chergui)

Editions Bragelonne, 2011.

345 pages.

.

Présentation de l’éditeur

Des anciens peuples, seuls les humains ont survécu. Les paisibles Eldarins, les sages Oltors et les monstrueux Daroths ne sont plus qu’un souvenir, disparus de la surface du monde après une guerre sanglante. Mais les humains ont la mémoire courte… Mille ans plus tard, alors que quatre duchés se livrent une guerre fratricide pour s’emparer d’une perle aux pouvoirs magiques, par une nuit où la lune est plus noire que le ciel, une cité gigantesque surgit de nulle part. Les Daroths sont de retour, et personne ne peut les arrêter. Le sort du monde repose désormais sur les épaules de quatre héros. Duvodas, le guérisseur, dernier dépositaire de savoir des Eldarins ; Karis, la belle stratège qui compte autant de victoire que d’amants ; et le jeune Tarantio, le plus dangereux spadassin à avoir foulé le sol. Car Tarantio cache en lui un être encore pire que les Daroths : Dace le quatrième héros…

Mon avis

Le schéma paraît classique : le souverain d’un peuple veut affirmer sa puissance et pour cela il doit désigner un ennemi. Ce sera donc les Eldarins qui seront à l’origine de tous les malheurs. Les Eldarins qui sont un peuple paisible dont la magie distille ses bienfaits à travers les cours d’eau. Mais l’ennemi est désigné et il faut aller l’exterminer. La bataille sera de courte durée : anticipant l’attaque, les Eldarins ont tous disparu et quand l’armée arrive, elle ne trouvera sur leurs terres qu’un vieillard en possession d’une perle. Une perle d’une rare puissance qui entraînera les peuples humains dans une guerre acharnée. Jusqu’à ce qu’ils se retrouvent confrontés à une menace supérieure : les Daroths, ce peuple sanguinaire disparu depuis des millénaires, ont été libérés et, pour assurer la survie de leur espèce, sont décidé à tout détruire. Il ne reste alors que quatre héros pour se dresser sur leur route : Davodas le magicien musicien, Karis l’habile stratège, et Tarantio et son « double » Dace qui, à eux deux, forment l’épéiste le plus redouté. Car en plus d’être une fine lame, il ne connait pas la peur.

Le schéma est hyper classique et donc hyper efficace, et le roman rappelle que David Gemmell fait partie des grands de la fantasy. Il y a une trame classique – je l’ai déjà souligné -, un bestiaire de fantasy inédit (on sort des habituels elfes, nains et autres orcs pour avoir des Daroths et des Eldarins cotoyant les humains), de grands moments de batailles médiévales précédées de moments de préparations qui ne paraissent pas long pour autant. Le style de Gemmell est très prenant, brut, mais fluide, et il brode son récit de multiples anecdotes et détails qui permettent entre autres de nous familiariser avec les personnages et de leur accorder une certaine complexité et une certaine profondeur alors qu’on les voit évoluer.

Dark Moon est un tome indépendant. L’histoire est donc aboutie, loin des sagas qui se déroulent sur des milliers de pages. A lire, c’est un régal. On ne s’ennuie pas et on ne risque pas de se perdre dans des intrigues vues et revues. David Gemmell reste ma référence en matière de fantasy. Et pour cause : ses romans ne m’ont jamais déçus.

Challenge Vide ta PAL

______________________________________________________________________
  • Déjà lu, du même auteur :

Légende (2000), Waylander (2001), Rénégats (2002), La Quête des héros perdus (2003), L’étoile du matin (2003), Waylander 2 : Dans le royaume du loup (2004), Les guerriers de l’hiver (2006), Waylander 3 : le héros dans l’ombre (2007), Troie : la trilogie (2008)

Publicités

Une réflexion sur “Dark Moon – David Gemmell

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s