Mary Tempête – Alain Surget

Couverture - Mary Tempête

Alain SURGET

Mary Tempête : le des tin d’une femme pirate

Editions Flammarion, 2007.

340 pages.

.

Présentation de l’éditeur

Depuis sa plus tendre enfance, Mary est fascinée par la mer. Elle aimerait tant se laisser emporter au gré des vagues et du vent, partir à l’aventure ! Elle sait pourtant qu’il n’y a pas de place pour une fille sur un bateau. Mais Mary Read est prête à tout pour accomplir son rêve, même à se glisser dans la peau d’un garçon et défier les pirates les plus terribles…

Le destin formidable d’une jeune femme pirate.

Mon avis

Deux choses m’ont encouragée à prendre ce livre sur les étagères « jeunesse » de la bibliothèque : la couverture de Rebecca Dautremer et l’histoire de pirates. La piraterie, c’est un univers d’aventure et d’imagination qui me fait rêver, du coup, je n’ai pas résister à l’idée de lire l’histoire d’une femme pirate.

Mary a six ans quand son frère Willy meurt de maladie. Son enterrement se fait en secret. On doit le croire toujours vivant afin que Mary et sa mère continuent à recevoir la pension de la grand-mère de Willy. Quand celle-ci demande à le voir, Mary doit endosser des habits de garçon, enterrer sa poupée et devenir son frère aux yeux de tout le monde. C’est ainsi qu’elle débarque à Londres, se bat dans les rues avec des garçons du quartier, apprend à lire et à écrire, devient homme à tout faire puis s’engage dans la marine pour échapper au lavage des casaques de tout le quartier. Elle participe à une bataille navale, se fait soldat d’infanterie, puis intègre la cavalerie, y rencontre son grand amour… Jusqu’à ce qu’elle se décide à partir pour l’Amérique, toujours dans les vêtements de Willy et se retrouve engagée de force dans l’équipage de John Rackham, un célèbre pirate.

Mary Tempête raconte ainsi l’épopée d’une femme qui a tout fait pour conquérir sa liberté et la garder, en tant qu’homme d’abord, puis en tant que femme. Et ça n’a pu se faire qu’en devenant un pirate, comme un albatros : roi des mers, mais le plus maladroit dès qu’il se retrouve à terre.

Il faut noter que Mary Read a réellement exister, comme la plupart des figures de pirates qui sont évoquées. Si ce n’est pas sa biographie qui est racontée, c’est au moins une part de sa légende.

C’est encore un roman estampillé jeunesse, ou « pour ado », mais ça n’empêche pas d’évoquer les combats, les tueries, les dévastations au canon, le chaos d’une bataille navale ou d’une bataille rangée dans la plaine. C’est en étant fascinée que j’ai lu ce roman qu m’a fait remonter des rêves de gamins, des rêves d’aventure… Une vraie évasion !

COUP DE COEUR

Challenge Destins de femmes chez Tête de Litote

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s