XXX Holic – Clamp

Couverture - XXX Holic 01

CLAMP

XXX Holic

Editions Pika, 2004

19 volumes (série terminée)

Collection Pika Seinen

.

Présentation de l’éditeur

Lycéen, Kimihiro Watanuki est poussé malgré lui par une force étrange qui le fait entrer dans la maison d’une médium, Yûko Ichihara, qui attendait cette visite inéluctable. Face à ses déclarations, Kimihiro reste perplexe, et afin de parer à son scepticisme, la médium lui révèle des détails concernant son passé, notamment un lourd secret lié aux forces occultes. Pour se débarrasser des visions qui l’assaillent, Kimihiro accepte un petit boulot d’homme de ménage chez cette médium plutôt difficile à vivre…

Mon avis

Clamp nous plonge avec cette série dans un univers fantastique avec des esprits, des monstres, des mondes parallèles et au milieu de tout ça, une boutique des plus étranges. Tout d’abord elle exauce les voeux et sa propriétaire est une médium bonne vivante aux tenues époustouflantes. Kimihiro se trouve plongé là dedans du jour au lendemain, sans vraiment se rendre compte où il a mis les pieds.  Et c’est là que commence pour lui une vie trépidante, entre le ménage, la cuisine et la réalisation de différentes missions pour sa patronne, des missions qui vont l’emmener dans des univers qu’il aurait parfois préféré ne pas connaître…

J’adore l’univers pictural de Clamp. J’adore l’objet livre que sont chaque tome de ce manga : les tranches sont colorées, et les couvertures richement dessinées et colorées. Et tout au long de la lecture, les auteurs nous émerveillent avec des dessins pleine page époustouflants, fourmillants de détails…

Seulement, seulement, j’ai un énorme reproche à faire à Clamp : d’une part le caractère de leur personnage masculin principal et d’autre part le manque évident d’aboutissement à l’intrigue. Kimihiro est tellement insupportable ! Toujours en train de râler, hyperactif, ridicule avec les filles, aux émotions tellement changeantes que ça en est fatiguant pour le lecteur. Cette dernière remarque s’applique aussi à d’autres personnages, comme Yuko qui est capable de passer de la joie la plus vantarde au mystère le plus total, en deux pages ! C’est censé mettre apporter de l’énergie au roman et surtout y insuffler de l’humour. Et c’est vrai que c’est drôle, les premières pages. Ca finit par devenir une marque de fabrique du manga, une des choses qui le caractérise, mais ça m’a plus agacée qu’autre chose.

Le déroulement de l’intrigue est très épisodique. Quelqu’un va venir faire exaucer un de ses voeux à la boutique, un épisode. Il arrive quelque chose à Kimihiro avec le monde des esprits, un autre épisode… et ça jusqu’au bout. Les auteurs nous avaient pourtant fait miroiter une intrigue globale, avec un espèce de mage puissant à contrer et le voyage dans des mondes parallèles de plusieurs personnages plus ou moins liés à Kimihiro. Mais cette histoire n’aboutit pas. On ne sait pas ce que sont allés chercher les personnages dans le monde parallèle, on ne voit jamais le plus petit bout du nez du mage en question. Et pourtant, on nous fait régulièrement des piqûres de rappel au long des tomes du manga. Alors pourquoi cette fin aussi inaboutie ? Il n’y a pas de conclusion à l’histoire de ce manga et il demeure l’impression que toutes ces belles images sont finalement assez vaines.

En résumé, ce manga était une lecture agréable, ce qui est faciliter par le talent de dessinateur des auteurs. Cependant, au bout du compte, c’est une déception. Après nous avoir balader pendant 19 tomes, je m’attendais franchement à une autre conclusion.

mangabadge

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s