Inside Man – Spike Lee

Affiche - Inside man

Année de production : 2006. Long métrage américain

Genre : Policier. Thriller.

Réalisé par : Spike Lee

Avec : Denzel Washington, Jodie Foster, Clive Owen, Willem Dafoe, Chiwetel Ejiofor, Christopher Plummer…

Synopsis :

Ce devait être le hold-up parfait, le chef-d’oeuvre d’un génie du crime. Le décor : une grande banque de Manhattan. Les protagonistes : un commando masqué, cagoulé, lunetté et des dizaines d’otages affolés, contraints de revêtir la même combinaison passe-partout que les braqueurs. L’enjeu : la salle des coffres et ses trésors ? Ou un vieux secret dont seuls deux personnes connaissent l’importance. Aujourd’hui, confiné dans une cellule, le cerveau de la bande s’explique. Mais attention, chaque mot compte, et aucun indice ne vous sera livré au hasard. Prêts ? Ce matin-là, donc, quatre peintres en batiment franchissaient le seuil de la Manhattan Trust Bank…

Mon avis

Je suis assez partagée après le visionnage de ce film. D’un côté, l’action est très bien pensée, le scénario est brillant. De mon point de vue, le tout est bien joué et bien réalisé. D’ailleurs, si j’en dis peu sur ce qui se passe, c’est parce que le synopsis est suffisant pour se lancer dans le film. En dire plus serait en dire trop et vu le suspens, ce serait dommage.

En revanche, j’ai beaucoup de mal avec le pourquoi qui est révélé à la fin. On nous le vend façon dénonciation et révélation, alors qu’au milieu du film, ça paraît totalement hors de propos. Je veux dire, on est dans une histoire de braquage, c’est remarquablement intense et parce qu’on est dans la peau des flics on ne voit rien, on est pris dans l’intrigue, dans l’action et d’un coup, on balance un truc qui n’a rien à voir, alors que c’est pensé comme étant un déclencheur. L’enchaînement de cause à effet passe mal et ça gâche la fin du film.

Par contre, un autre point positif qu’il faut souligner, c’est qu’il y a peu de spectacle, ce qui est aussi intéressant. C’est une manière d’alimenter le suspens sans insister lourdement sur le musique ou des effets spéciaux. C’est plutôt une histoire de masques et d’illusions. Comme quoi, un scénario bien ficelé, s’il est accompagné d’une bonne mise en scène et joué par de bon acteur, suffit à faire un film satisfaisant. Pas besoin d’un travail énorme sur des effets superflus. Bien sûr, il reste juste un écueil, un point qu’il a manqué, mais le résultat global est suffisant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s