Jessica McClain, 1. Sang nouveau – Amanda Carlson

Couverture - Sang nouveau

Amanda CARLSON

Jessica McClain, 1. Sang nouveau (traduit par Isabelle Pernot)

Editions Le Livre de Poche, 2013.

Collection Orbit

432 pages

.

Présentation de l’éditeur

« Je me réveillai entre quatre murs blancs avec l’odeur du désinfectant, du latex et du café dans les narines. On aurait dit une chambre d’hôpital typique, sauf que celle-ci accueillait exclusivement des loups-garous. Personne ne partageait cet espace avec moi, ce qui me facilitait les choses. Un loup nouveau-né, c’est le chaos assuré. J’étais devenue la seule louve à part entière de toute la planète. Ma nouvelle identité allait ébranler le statu quo du monde surnaturel. »

Il n’est pas toujours facile d’être jeune et femme quand on est la seule représentante du sexe féminin dans une meute de loups-garous. Et la situation semble devenir vraiment très compliquée pour Jessica, 26 ans, lorsqu’elle apprend qu’elle représente pour les siens le mal absolu et que son existence a pour but l’anéantissement de sa race. Pour sauver sa vie, elle va devoir fuir…

Mon avis

Je me suis penché sur ce livre après avoir lu la chronique de Darkhawk, sur son blog Les Mondes Imaginaires. N’étant pas forcément amatrice de bit-Lit, mais ayant tout de même envie de réessayer ce genre après Sans âme, j’ai décidé de me fier à des conseils plutôt que de piocher au hasard.

Et effectivement, c’est bien sympa. Je n’ai pas particulièrement adoré, mais j’ai passé un bon moment de lecture.

Jessica est la fille d’un chef de meute loup-garou. Sauf que les filles de loup garou et encore moins les louves-garous ne sont pas censées exister. Pourtant dès sa première transformation, Jessica se rend bien compte qu’elle est une louve et qu’elle appartient à la meute, tout comme son frère jumeau et son père. Son réveil va pourtant déclenché les hostilité de la meute, à cause d’une prophétie, et l’intérêt pour sa personne de bon nombre de créature qu’elle se serait bien passée de rencontrer.

C’est donc Jessica qui est la narratrice et c’est elle qui nous raconte les changements, la transformation, comment les odeurs deviennent soudain prégnantes, comment elle doit parfois se battre contre l’instinct de sa louve… C’est plutôt drôle et palpitant, mais je n’ai pas réussit à prendre toute cette histoire au séreux. Je veux dire que ça reste pour moi un bon divertissement, une petite lecture détente pour changer entre deux gros pavés, mais ça ne me laissera pas un souvenir impérissable – la preuve : j’ai déjà oublié comment ça se termine. J’ai trouvé ce roman assez intéressant, mais je n’ai pas vraiment de point de comparaisons pour en faire un commentaire plus développé, par rapport à la production de bit-lit existante.

On retiendra tout de même que c’est une lecture palpitante, sans point mort, avec des personnages charismatiques et une héroïne qui a du chien. Pas un chef d’oeuvre, mais un bon divertissement.

Challenge Destins de femmes chez Tête de Litote

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s