Western Girl – Anne Percin

Couverture - Western Girl

Anne PERCIN

Western Girl

Editions du Rouergue, 2013

200 pages

Collection Doado

.

Présentation de l’éditeur

Le rêve d’Elise va enfin se réaliser. Son american dream ! Trois semaines dans un ranch du Middle-West. Tout ce qu’elle aime réuni dans un pack complet : l’équitation, la musique country, les bottes à franges, les cactus dans le désert…

Sauf qu’elle partage le séjour avec une bande de snobinards, tout ce qu’elle déteste !

Alors, comme dans tout bon western, va y avoir de la bagarre, et Elise est du genre Calamity Jane… Les méchants n’ont qu’à bien se tenir. Et les gentils cow-boys aussi !

Mon avis

Elise est fan de western depuis qu’elle est entrée pour la première fois dans un Buffalo Gril à l’âge desix ans. Dix ans plus tard, elle a eu le temps de mieux connaître cette culture, la country, les films avec Clint Eastwood et l’équitation western qu’elle rêve de pratiquer, malgré qu’elle soit peu présente en France. Finalement, ses parents parviennent à lui offrir un voyage jusqu’au Etats Unis, un séjour dans un ranch du Dakota du Sud. Au programme, équitation, trail et barrel racing (épreuves de l’équitation western), excursions dans les grands espaces, longues balades… Et surtout la cohabitation difficile avec un groupe d’adolescents issus de familles aisées. Quand l’une se met à la prendre pour son souffre douleur, parce qu’elle n’est pas aussi riche que les autres, parce qu’elle est rousse, ou encore parce qu’elle est passionnée de country, le séjour prend un tour pénible pour Elise. Malgré tout, il y a Trish et son père, Mr. Cooper, grand amateur de bière, Dereck le nouvel employé tout juste débarqué de Philadelphie, Breaking Bones le quarter horse au doux nom de « briseur d’os », son Journal De Bord dans lequel elle écrit quotidiennement et qui va lui causer bien des soucis, et puis Louis Beauregard, excellent cavalier, mais peut-être le pire des snobinards…

Anne Percin dédie son roman « A la mémoire de Jane Austen (1775-1817) et de Johnny Cash (1932-2003) ». Ça ne m’a pas frappée à la lecture, mais quand j’ai relu la dédicace, il est vrai qu’Elise ressemble par bien des côtés à Lizzie Bennet, d’Orgueil et Préjugés, en plus d’être une Calamity Jane flamboyante. Elle est attachante et, même si son impulsivité lui vaut pas mal de déboires, on a envie de la soutenir et de la défendre contre les autres.

A chaque fois que je lis un roman d’Anne Percin, ça me rappelle l’adolescence et je suis toujours étonnée de la précision avec laquelle elle dépeint les bons et les moins bons côtés de cette période. Là, il y a la difficulté à affirmer ses passions, ses goûts, sa personnalité face aux autres, surtout quand les autres ne sont pas au premier abord bienveillants, ni respectueux. Le fait d’être comme une « pestiférée » parmi un groupe, quand tout ce qu’on dira ou fera sera forcément retourné contre nous. Il y a aussi les moments plus contemplatifs, ceux où Elise a simplement besoin d’être avec elle-même et de savourer la beauté des paysages qu’elle découvre.

Anne Percin a aussi une gigantesque culture musicale (il suffit de voir la « BO » de la trilogie Comment (bien) rater ses vacances). Là chaque chapitre porte le titre d’un morceau de musique et le roman multiplie les références musicales, depuis Johnny Cash jusqu’à Moriarty en passant par quelques morceaux traditionnels.

C’est drôle, bien raconté et loin d’être niais (ce que je reproche souvent à certains romans du même type). Ça parle de chevaux, ce que j’adore, mais pas suffisamment pour désintéresser ceux qui s’en moquent. Du roman estampillé ado comme on en fait rarement !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s