L’écume des jours – Boris Vian

Couverture - L'écume des jours

Boris VIAN

L’écume des jours

Éditions Le Livre de Poche, 2008

350 pages

.

Présentation de l’éditeur

L’Ecume des jours : ce titre léger et lumineux annonce une histoire d’amour drôle ou grinçante et inoubliable, composée par un écrivain de vingt-six ans. C’est un conte de l’époque du jazz et de la science-fiction, à la fois comique et poignant, heureux et tragique, merveilleux et fantastique, féerique et déchirant. Dans cette oeuvre d’une modernité insolente, l’une des plus célèbres du Xxe siècle et livre-culte depuis plus de trente ans, Duke Ellington croise le dessin animé, Sartre devient une marionnette burlesque, le cauchemar va jusqu’au bout du désespoir. Mais seules deux choses demeurent éternelles et triomphantes : le bonheur ineffable de l’amour absolu et la musique des noirs américains…

Mon avis

Colin est un homme aisé, qui n’a pas besoin de travailler. Il est l’ami de Chick, un ingénieur qui adore Jean-Sol Partre au point de collectionner les différentes éditions de ses ouvrages, et de Nicolas, son génial cuisinier. Mais Chick a rencontré une jeune femme, Alyse la nièce de Nicolas, et Colin est jaloux de lui : lui aussi veut rencontrer quelqu’un et tomber amoureux. C’est lors d’une fête organisée par Isis, l’amie d’Alyse et de Nicolas, qu’il va rencontrer Chloé.

On nous raconte donc la rencontre de Colin et Chloé, puis leur mariage, leur voyage de noce, et quand Chloé va tomber malade, à cause d’un nénuphar qui croit dans son poumon, tout ce que Colin va faire pour essayer de la sauver, dans un univers absurde, qu’il est parfois difficile d’appréhender.

La langage de Boris Vian est riche d’inventions, de jeux de mots et d’imagination. On a d’abord l’impression d’être dans un monde idyllique, un peu bizarre certes, puis ça devient sombre à un point que ça en est violent. Il y a des tas de détails qui sont à la fois amusants et troublants : il y a des souris dans la maison, la maladie qu’on ne peut soigner qu’avec des quantités de fleurs pour effrayer le nénuphar et l’empêcher de pousser. Il y a aussi l’appartement qui rétrécit alors que la maladie s’aggrave et que Colin connait des problèmes d’argent, et qui devient une sorte de marécage ; la fin de Chick qui est descendu par des agents d’armes parce qu’il n’a pas payé ses impôts et Alyse qui va incendier des librairies pour empêcher Chick d’acheter quoi que ce soit de Partre et de se ruiner.

L’écume des jours en dit beaucoup sur une certaine vision que l’auteur a sur le travail, sur l’amour, la maladie, la religion, la musique également, avec la présence de cet extraordinaire pianocktail, un piano qui crée des cocktails selon les mélodies jouées. Il y aurait beaucoup à dire, mais je n’ai pas pris le temps de tout relever ou même de m’interroger en profondeur sur certains points du roman, par manque de temps et aussi parce qu’il y a certainement des références que je n’ai pas comprises.

J’ai plutôt aimé L’écume des jours, malgré le fait que ce soit déroutant. Je n’ai pas eu de difficultés à le lire et les jeux de langages m’ont plutôt amusée. Je n’ai pas adoré, mais je n’ai pas détesté – je ne sais pas comment le dire autrement. En fait, le monde dans lequel ça se passe a suscité mon intérêt tout comme l’histoire ou les personnages de manière générale, mais je n’ai pas vraiment réussi à m’investir émotionnellement dans cette histoire, je suis restée un peu froide à tout ce qui s’y passe et c’est ce qui fait que ça reste dans les bonnes appréciations, mais pas plus.

Je pense aussi manquer de connaissances pour tout ce qui concerne la musique et le jazz qui sont très présents dans le roman. J’avoue mon ignorance totale en la matière et peut-être que si ça n’avait pas été le cas, j’aurais encore plus apprécié.

XXe siècle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s