La saison de la sorcière – Roland C. Wagner

Couverture - la saison de la sorcière

Roland C. WAGNER

La saison de la sorcière

Éditions J’ai Lu, 2006

221 pages

Collection Science Fiction

.

Présentation de l’éditeur

La Chine a envahi la Mongolie, la France est occupée par les Etats-Unis, une guerre civile sans précédent menace l’Inde, lorsqu’une vague d’attentats à peine croyables bouleverse la planète. Un ptérodactyle géant arrache la Tour Eiffel, des statues de Mao ravagent Pékin, un Godzilla dévaste le port de Yokohama et des soucoupes volantes auraient procédé à des abductions dans l’Arkansas. Face à ce terrorisme surnaturel, la communauté internationale se lance dans une chasse aux sorcières d’un nouveau genre, enrôlant de force tout ce que la planète compte de magiciens potentiels. Le futur n’est plus ce qu’il était, et ce n’est décidément pas la bonne saison pour sortir de prison.

Mon avis

Fric sort tout juste de prison pour avoir été arrêté en possession de drogue. C’est là-bas qu’il apprend l’enlèvement de la Tour Eiffel et l’invasion de la France par les Etats Unis. L’un de ses co-détenu lui confie une lettre pour la donner en main propre à ses destinataire. Quand il se retrouve avec des ennuis plein le dos pour avoir agressé un soldat tazu avec ses amis de la banlieue parisienne, c’est vers cette adresse-là qu’il va se tourner. Il tombe alors sur une étrange communauté de marginaux, l’Enclave, tournée vers l’informatique et qui semblent avoir un lien avec les étranges attentats magiques qui se sont abattus sur le monde.

L’histoire de Fric n’est en fait qu’une petite partie de l’intrigue de ce roman. Mais c’est le personnage récurrent, celui qui nous permet de nous y retrouver dans tous ces évènements : il lit les articles de journaux qui parlent de l’invasion tazue, des attentats, du recrutement de cette brigade de magiciens, de l’avancée du terrorisme en France… En fait, les attentats sont très symboliques : il n’y a pas de morts lors de ces manifestations de magie, ou alors une ou deux personnes sont mortes mais par accidents.

Toute cette histoire est tellement loufoque que c’est difficile de savoir par quel bout commencer. Le narrateur nous fait adopter tous les points de vue possibles pour avoir une vision large des évènements. D’où le rôle de Fric pour qu’on puisse y voir un peu plus clair.

Le monde décrit est déjanté mais il est crédible. On a une situation géopolitique qui paraît d’abord improbable, mais qui est cohérente et qui est révélatrice de problèmes essentiels. Ce qui est visé en substance c’est l’impérialisme américain et la politique que cela amène à mener. On retrouve le même aspect satirique que dans Pax Americana.

Le point de vue de l’auteur transparaît dans des descriptions sarcastiques ou dans un cynisme ambiant. Il fait la critique implicite des politiques et de la paranoïa qui ont suivi le 11 septembre et la guerre en Irak (le roman a été écrit en 2003). On a en fait un bout d’actualité est revisitée par un mélange de science fiction et de fantastique.

Le roman est très divertissant tant dans sa forme que dans son contenu. Il a aussi un fort rapport à la musique. L’auteur semble d’ailleurs se faire plaisir en concluant son roman par un morceau représentatif. Et puis il manie délire et subversion avec délice dans des intrigues dont l’aspect déjanté fait tout le sel.

Ce genre de roman, c’est une bouffée d’air frais qui nous permet de jubiler en ayant l’impression de lire quelque chose d’intelligent. Il y a beaucoup à en dire, notamment à propos des sous-entendus qui parsèment ce roman sur tous les sujets possibles, depuis le terrorisme à la discrimination. L’ironie et l’humour noir sont également au rendez-vous pour cette folle aventure de magie, d’informatique et de musique.

A noter que La saison de la sorcière a obtenu le prix Bob Morane 2004, catégorie « roman français » et le prix Rosny Aîné 2004, catégorie « roman ».

Et en conclusion :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s