Le mystère Fulcanelli – Henri Loevenbruck

Couverture - Le mystère Fulcanelli

Henri LOEVENBRUCK

Le mystère Fulcanelli

Editions Flammarion, 2013

416 pages

.

Présentation de l’éditeur

Un meurtre dans une vieille église de Séville. Un assassinat dans une bibliothèque parisienne. Un ancien manuscrit dérobé.

Et voilà que surgit de nouveau le nom du plus mystérieux alchimiste du XXème siècle: Fulcanelli! Depuis près de cent ans, chercheurs et historiens tentent de découvrir qui se cachait derrière cet énigmatique pseudonyme. En acceptant de mener l’enquête, Ari Mackenzie, ancien commandant des services secrets, fait une plongée vertigineuse dans les milieux ésotéristes du siècle dernier. Parviendra-t-il à dénouer la plus étonnante intrigue de l’histoire de l’alchimie?

Mon avis

Un homme est tué dans une église de Séville alors qu’il est sur le point de faire une découverte capitale dans la résolution d’un grand mystère de l’alchimie : celui de l’identité de l’homme qui se cache sous le pseudonyme de Fulcanelli. Il faudra peu de temps à Ari Mackenzie pour faire le lien entre ce meurtre et le vol d’un mystérieux carnet dans la bibliothèque d’un bibliophile passionné d’ésotérisme, mort d’une crise cardiaque peu de temps auparavant ; un carnet qui serait, selon la fille de Giacomo Mazzoleni, de la main même de Fulcanelli. Sollicité au départ par son ami Cédric Radenac pour lui apprendre les éléments du mystère ésotérique, Ari se retrouve de nouveau sur le terrain à tenter de démêler une série de meurtres qui semblent tous liés à ce mystère. Il replonge bien malgré lui dans une énigme qui a passionné les amateurs d’hermétisme et d’alchimie pendant plus un demi-siècle.

L’intrigue est complexe. A l’énigme du meurtre s’ajoute celle non résolue de l’identité d’un auteur hermétisme du début du siècle, Fulcanelli. Henri Loevenbruck est visiblement passionné par son sujet et il a l’intention d’en faire profiter ses lecteurs. Le livre est très bien documenté et, en ce qui me concerne, j’ai apprécié avoir toute ces informations. On a effectivement des personnages en position de chercheur, consultant des biographies, des archives, des ouvrages de recherche. Et le résultat de ces recherches est présenté de manière claire. Cela a effectivement tendance à ralentir le rythme du récit alors qu’on s’attendait peut-être à ce qu’il soit plus rapide, à cause de l’étiquette « thriller » sans doute.

Pour ma part, cela ne m’a pas gênée. J’étais même agréablement surprise, étant donné que j’avais commencé ce livre sans savoir dans quoi je me lançais, que prise par mon travail d’étudiant j’avais dû interrompre la lecture et que j’avais préféré le reprendre au début pour bien me remettre tous les éléments de l’histoire dans la tête. Et bien cette relecture du début n’était pas gênante du tout, au contraire ça m’a familiarisé avec les personnages, les noms qui foisonnent et les références et j’étais moins perdue.

J’ai aussi beaucoup apprécié les personnages, Ari en tête, dans le genre désabusé, cynique et profondément irritant, mais pour autant cultivé et passionné par l’alchimie. Ses joutes verbales avec Cédric Radenac, le flic intègre, sont plutôt amusantes et ajoutent un peu de piment à cette chasse au trésor. Il faut aussi noter l’hommage rendu par l’auteur à la librairie indépendante et le tacle que se prend Da Vinci Code au détour d’un dialogue. Tout cela me rendent Henri Loevenbruck, son oeuvre et ses personnages d’autant plus sympathiques.

Attention, si vous chercher un thriller à l’intrigue trépidante et qui vous laissera sans souffle, ce n’est pas peut-être pas le bon roman. Cependant, si vous aimez l’énigme menée à la manière d’une chasse au trésor grâce à une étude approfondie, documentée et avec moult détails, vous êtes au bon endroit !

ABC thriller polars

Publicités

3 réflexions sur “Le mystère Fulcanelli – Henri Loevenbruck

  1. Je ne vois pas comment je pourrais ne pas aimer, surtout que j’ai déjà lu du Loevenbruck et que c’était passé tout seul ! :) (Excepté celui qui était en fait la suite directe de l’autre que j’avais pas lu ! –‘)

  2. Je n’ai pas encore lu des livres de l’auteur mais je n’en entends que du bien. Je ne savais pas qu’un nouveau livre était sorti en 2013, au passage, merci pour l’info.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s