Des films en quelques mots (3)

Le blabla introductif sur le pourquoi est . Au programme, de la SF et de la robotique, du dessin animé humoristique, de l’image de synthèse sympa et de la comédie musicale…

Real steel, Shawn Levy

Affiche - Real SteelLong métrage américain, sorti en 2011, avec Hugh Jackman, Dakota Goyo, Evangeline Lilly…

Genre : Science fiction, action, drame

Synopsis

Dans un futur proche, la boxe a évolué pour devenir un sport high-tech. Charlie Kenton, un ancien boxeur, a perdu toute chance de remporter le championnat depuis que les humains ont été remplacés sur le ring par des robots d’acier de 900 kilos et de 2,40 m de haut. A présent, il n’est plus qu’un manager minable qui utilise des robots bas de gamme fabriqués à partir de pièces de récupération. Il gagne juste assez pour survivre d’un combat à l’autre. Lorsque Charlie touche le fond, il accepte à contrecœur de faire équipe avec son fils Max, qu’il a perdu de vue depuis des années, pour construire et entraîner un champion. Dans l’arène où tous les coups sont permis, les enjeux sont plus élevés qu’ils ne l’ont jamais été. Contre toute attente, Charlie et Max ont une chance, une seule, de faire leur grand retour…

Mon avis

Au delà du fait que ça soit un vrai kiff de voir des robots se taper dessus sur un ring, il y a l’histoire intéressante de Charlie qui accueille son fils malgré lui pour les vacances. La relation père-fils d’abord compliquée va évoluer d’une touchante manière. J’ai vu ce film à un moment où mon moral s’accrochait à mes chaussettes et le voir m’a redonné une incroyable énergie et un peu d’optimisme. Ça m’a reboosté de la meilleure manière qui soit. J’en garde et j’en garderais un très bon souvenir.

Le chat du rabbin, Joann Sfar et Antoine Delesvaux

Affiche - La chat du rabbinLong métrage français, sorti en 2011, avec les voix de François Morel, Maurice Bénichou, Hasia Herzi…

Genre : Animation, aventure.

Synopsis

Alger, années 1920. Le rabbin Sfar vit avec sa fille Zlabya, un perroquet bruyant et un chat espiègle qui dévore le perroquet et se met à parler pour ne dire que des mensonges. Le rabbin veut l’éloigner. Mais le chat, fou amoureux de sa petite maîtresse, est prêt à tout pour rester auprès d’elle… même à faire sa bar mitsva ! Le rabbin devra enseigner à son chat les rudiments de loi mosaïque ! Une lettre apprend au rabbin que pour garder son poste, il doit se soumettre à une dictée en français. Pour l’aider, son chat commet le sacrilège d’invoquer l’Eternel. Le rabbin réussit mais le chat ne parle plus. On le traite de nouveau comme un animal ordinaire. Son seul ami sera bientôt un peintre russe en quête d’une Jérusalem imaginaire où vivraient des Juifs noirs. Il parvient à convaincre le rabbin, un ancien soldat du Tsar, un chanteur et le chat de faire avec lui la route coloniale…

Mon avis

Joann Sfar adapte ici sa série de bandes dessinées avec succès. On y retrouve tout ce qui faisait le charme des albums, les dessins, les réflexions sur la religion, la foi et la tolérance, avec les voix en plus. Le doublage est vraiment bien réussi. Le résultat est drôle et percutant. C’est une sorte de conte philosophique qui fonctionne à merveille pour dispenser ses messages, avec humour et subtilité.

Rebelle – Mark Andrews et Brenda Chapman

Affiche - RebelleLong métrage américain, sorti en 2012, avec les voix de Kelly Macdonald, Billy Connolly, Emma Thompson

Genre : animation, aventures, comédie

Synopsis

Depuis la nuit des temps, au cœur des terres sauvages et mystérieuses des Highlands d’Ecosse, récits de batailles épiques et légendes mythiques se transmettent de génération en génération. Merida, l’impétueuse fille du roi Fergus et de la reine Elinor, a un problème… Elle est la seule fille au monde à ne pas vouloir devenir princesse ! Maniant l’arc comme personne, Merida refuse de se plier aux règles de la cour et défie une tradition millénaire sacrée aux yeux de tous et particulièrement de sa mère. Dans sa quête de liberté, Merida va involontairement voir se réaliser un vœu bien malheureux et précipiter le royaume dans le chaos. Sa détermination va lui être cruciale pour déjouer cette terrible malédiction.

Mon avis

J’avais énormément entendu parlé de ce film, depuis sa sortie, et je m’en étais fait un très belle image, au niveau de contenu, surtout. Je m’attendais à voir une histoire à la fois tendre, drôle, avec un beau message, mais tout de même pas niaise et agréable à mes yeux d’adulte désabusée et un brin moqueuse quand il s’agit de Disney (non, inutile de ma parler des dessins animés de mon enfance avec la larme de nostalgie à l’oeil, ça prend rarement). Résultat, ça n’a pas pris. J’ai bien apprécié le message « la princesse a bien le droit à une liberté égale au prince », mais je me suis plutôt ennuyée. La magie n’a pas pris, c’est tout. Je suis trop vieille, je crois…

Dragons – Chris Sanders et Dean Deblois

Affiche - DragonsLong métrage américain, sorti en 2010, avec les voix (VO) de Jay Baruchel, Gerard Butler, America Ferrera…

Genre : Animation, aventures, fantastique

Synopsis

L’histoire d’Harold, jeune Viking peu à son aise dans sa tribu où combattre les dragons est le sport national. Sa vie va être bouleversée par sa rencontre avec un dragon qui va peu à peu amener Harold et les siens à voir le monde d’un point de vue totalement différent.

Mon avis

Contrairement à Rebelle, j’ai beaucoup aimé ce film-là.  Il est beaucoup plus dynamique et je me suis beaucoup amusée lors du visionnage. J’ai juste un bémol quant à la voix VO d’Harold (Hiccup en anglais) qui est nasillarde et irritante. Et puis, depuis, je me suis faite avoir par la série Dragons : Riders of Berk. En fait, j’aime beaucoup l’apparence des dragons : ils ont fait des espèces très variées, parfois loin de l’imaginaire qu’on rencontre souvent. Bref, c’est un plaisir à regarder !

The Hit Girls – Jason Moore

Affiche - The Hit GirlsLong métrage américain, sorti en 2013, avec Anna Kendrick, Skylar Astin, Anna Camp…

Genre : Comédie, comédie musicale

Synopsis

Beca est le genre de fille qui préfère écouter son lecteur MP3 que la personne assise en face d’elle. Fraîchement arrivée à la fac, elle a du mal à y trouver sa place. Elle intègre alors, plus ou moins contre son gré, une clique de filles qu’elle n’aurait jamais considérées abordables ou fréquentables : un mélange de pestes, de bonnes pâtes et d’originales dont le seul point commun est la perfection avec laquelle elles chantent a cappella. Et quand la nouvelle venue les initie, au-delà des arrangements traditionnels et des harmonies classiques, à des interprétations et des combinaisons musicales novatrices, toutes se rallient à son ambition d’accéder au sommet du podium dans cet univers impitoyable qu’est celui du chant a cappella à l’université, ce qui pourrait bien s’avérer la chose la plus cool qu’elles aient jamais faite, ou la plus folle.

Mon avis

L’histoire est hyper basique, mais de toute façon, ce qui intéresse ce sont les performances de chant et de danse et pas les intrigues (pas) compliquées et (moyennement) réalistes qu’il pourrait y avoir. Et comme j’adore ça, j’ai été enchantée ! J’ai trouvé que les personnages étaient tous très sympathiques, même les affreuses pestes et les concurrents impitoyables. Le résultat est drôle et c’est plutôt divertissant.

Publicités

Une réflexion sur “Des films en quelques mots (3)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s