A comme Alone – Thomas Geha

Couverture - A comme alone

Thomas GEHA

A comme Alone

Éditions Rivière Blanche, 2005

161 pages

.

Présentation de l’éditeur

Pépé est un Alone, l’un de ceux qui errent sur les autoroutes sauvages d’une France post-cataclysmique, en proie aux hordes de pèlerinceurs, aux monstrueuses voitortues, aux mutants diaboliques et aux fanatiques de tous bords. Il cherche Grise, la femme qui l’a élevé et qu’il aime encore. Mais y a-t-il encore de la place pour ce sentiment dans un monde sans pitié ? Qui triomphera ? A comme Amour ou A comme Anarchie ? A comme Apocalypse ou A COMME ALONE…

Mon avis

Thomas Geha nous emmène dans un monde post-apocalyptique où la destruction des villes a entraîné la fin de la civilisation. Quand ils ne sont pas devenus mutants, les hommes n’ont que deux choix pour survivre : se rassembler en communautés plus ou moins grandes, aux règles plus ou moins strictes, tantôt religieuses, tantôt militaires, tantôt cannibales… ou devenir des Alones, parcourant la France seuls en se donnant les moyens de se défendre contre les groupes qui voudraient les embrigader ou les manger.

Dans ce contexte, Pépé est un narrateur très sympa. Il fait des réflexions amusantes, et puis il n’est pas si solitaire puisque sa condition d’Alone ne l’empêche pas de se lier d’amitié avec d’autres Alones. D’ailleurs, il n’hésite pas à se frotter avec quelques Fanars pour aider ses amis ou entrer dans une ville ravagées et aux dangers mortels pour faire un détour dans une librairie. Et bien sûr, il y a les sentiments qu’il toujours pour Grise, son mentor. Il est prêt à tout pour la retrouver…

Pour les rennais, les bretons et ceux généralement qui connaissent Rennes sans entrer dans les deux catégories précédentes, offrez-vous en exclusivité la visite d’une Rennes post-apocalyptique ! J’y ai vécu quelques années et c’était très réjouissant de reconnaître les lieux et de faire le lien entre ce qui existe et l’image qu’en donne l’auteur (pour une fois que ce n’est pas Paris !). Je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi précis, mais on a beaucoup de détails : l’architecture d’une station de métro, des cartes, et des noms de rue.

En conclusion, un roman post-cataclysmique très sympa, qui contient en plus pas mal d’action et d’humour, lu il y a quelques mois pour ma part, mais j’en garde un très bon souvenir !

Publicités

Une réflexion sur “A comme Alone – Thomas Geha

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s