Le serpent d’eau – Tony Sandoval

Tony SANDOVAL

Le serpent d’eau

Editions Paquet, 2014

100 pages

Collection Calamar

Présentation de l’éditeur

« Suis-moi ! Maintenant on est des animaux !

Moi je suis un renard et toi un serpent d’eau avec un masque de lapin ! »

Alors qu’elle nage au détour d’une rivière, Mila rencontre Agnès. Entre ces deux filles solitaires va naître une amitié profonde, fraternelle, presque physique. D’histoires en escapades, de bosquets en ravins, Mila la brune et Agnès la blonde nous emmènent hors du temps, dans un espace où les règles s’abolissent, un terrain de jeu libre et ouvert.

Décidément, Tony Sandoval aime jouer avec les démons et les monstres ! Mais la réalité́ est toujours plus complexe qu’il n’y paraît, et cette fille, un peu trop dure, est peut-être plus sensible qu’il n’y semble…

Mon avis

Attirée par cette couverture au dessin un peu étrange (ces masques de renard et de lapin), par ces couleurs pastel, j’ai emprunté cette BD à la médiathèque, au pif, sans avoir aucune idée de son contenu. Et merci mon pif ! Parce que je me suis régalée.

C’est l’histoire de Mila, fille banale. Elle se lie d’amitié avec Agnès, la suit dans ses jeux, fascinée par ses dents parfaites et par ses histoires oniriques. Cette bande dessinée est très étonnante. Elle nous introduit graduellement dans le fantastique, passant subtilement dans l’onirisme pour en émerger en cauchemar.

Dur d’en dire plus sans trop en dévoiler. Je l’ai lu au moins deux fois : la première pour découvrir et m’étonner, la deuxième pour confirmer ma fascination pour cet univers, entre rêve, mythe épique et conte macabre. La deuxième lecture était aussi une tentative pour m’imprégner du livre et nourrir cette chronique, mais je crois que j’ai lamentablement échoué dans cette seconde partie.

Si vous aimez les mondes où la réalité et l’onirisme sont intimement liés, si vous aimez le dessin délicat de cette couverture, et ces couleurs, si j’ai malgré tout réussi à vous convaincre que cette lecture en vaut, et si vous tombez comme moi par hasard sur ce livre, arrêtez-vous et laissez-vous emporter !

100255191_oCatégorie Fanstastique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s