Chronique du tueur de roi, Deuxième journée. La Peur du sage, Première partie – Patrick Rothfuss

Couverture - La peur du sage 1

Patrick ROTHFUSS

Chronique du tueur de roi, Deuxième journée. La Peur du sage, Première Partie

(Traduit par Colette Carrière)

Editions Bragelonne, 2013

573 pages

Présentation de l’éditeur

J’ai libéré des princesses. J’ai incendié la ville de Trebon. J’ai suivi les pistes au clair de lune que personne n’ose évoquer durant le jour. J’ai conversé avec les dieux, aimé des femmes et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels.

Mon nom est Kvothe.

Vous avez dû entendre parlé de moi.

Le jour se lève sur l’auberge de La Pierre levée et l’homme reprend son récit, fidèle à sa promesse.

Suivez ses pas sur la voie qui mène à l’héroïsme et à la déchéance.

Découvrez la vérité qui a créé la légende.


Kote est un aubergiste. Son affaire n’est pas très prospère, mais il a ses habitués qui viennent tous les soirs pour boire une bière, manger un morceau et raconter des histoires de légendes. L’arrivée du Chroniqueur le ramène à celui qu’il est vraiment : Kvothe, personnage  emblématique des Quatre coins de la civilisation, devenu légende alors qu’il a à peine trente ans. Chroniqueur le convainc de raconter son histoire, une histoire que Kvothe veut complète, une biographie de lui-même, expliquant ce qu’il est devenu. Kvothe se lance alors dans un long récit, un récit qu’il déroulera pendant trois journées. Voici la deuxième, du moins sa première partie.

Un an après la lecture du premier tome, le charme opère toujours. C’est un bonheur de plonger dans cette lecture et de réaliser quand on en émerge, que deux heures et deux cents pages ont passées sans qu’on les sente.

Kote, l’aubergiste, reprend son récit auprès de Chroniqueur et raconte la suite de ses aventures : une nouvelle année à l’Université, entre des cours plus ou moins passionnants, des difficultés financières toujours présentes, et de nouveaux ennuis. Puis quand sa présence devient indésirable pour avoir fait trop de remue-ménage,  il suit le conseil d’un de ses amis et va se mettre au service du Maer Alveron, à des milliers de kilomètres, où là, c’est dans un environnement autrement plus dangereux qu’il va devoir survivre.

On pourrait dire, qu’à part un titre à rallonge, ce livre apporte peu de choses à l’histoire de Kvothe. Je pense que dans l’édition originale il n’y a qu’un tome de La peur du sage. Les éditions Bragelonne ont dû la segmenter, pour éviter de se retrouver avec un livre de plus 1100 pages. Rien d’étonnant, une fois que l’on considère ce découpage, que de nouveau, le temps à l’Université prenne plus de la moitié du livre. D’où un accueil un peu plus mitigé d’après ce que j’ai pu lire sur ce second tome.

Le rythme reste lent et l’histoire fourmille de détails. Loin d’être lassée et frustrée, j’ai beaucoup aimé me laisser porter par ce rythme, et découvrir encore une fois la richesse de l’univers de Patrick Rothfuss, qui fait preuve d’une vraie maîtrise, de son style et de son histoire. Les personnages secondaires sont plus développés et il est agréable de voir tout ce petit monde s’étoffer et évoluer à son rythme.

S’il apporte moins de surprise, ce second tome est bien dans la lignée du Nom du vent. Il est amusant de voir comment le personnage de Kvothe – et l’auteur par son intermédiaire – casse un peu les attentes des lecteurs. L’histoire de cet homme est devenue une légende, du genre que l’on raconte aux veillées. A nous de constater ici à quel point légende et réalité peuvent se rencontrer ou au contraire s’éloigner.

Quelques ficelles de l’intrigue sont un peu grosses, mais on pardonne ! J’ai passé un excellent moment de lecture et ce n’est pas ce genre de considération qui va m’empêcher de le conseiller encore et encore autour de moi. Je vous le conseille donc, oui vous, là, lecteur averti ou promeneur égaré : laisse donc Kvothe te raconter son histoire et te faire visiter sa légende !

Ma chronique sur le tome 1 : Le Nom du vent.

ABC Imaginaire 2015 v2

 

Publicités

2 réflexions sur “Chronique du tueur de roi, Deuxième journée. La Peur du sage, Première partie – Patrick Rothfuss

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s