Le Cycle des robots, 1. Les robots, Isaac Asimov

Couverture - Les Robots

Isaac ASIMOV

Le Cycle des robots, 1. Les Robots/I, Robot

Editions J’ai Lu, 2004

318 pages

Collection Science Fiction

Présentation de l’éditeur

Susan Calvin est robopsychologue à l’United States Robots, Inc. Née en 1982, elle a aujourd’hui 75 ans. Ce livre relate ses souvenirs sur l’évolution du robot dans l’histoire humaine, depuis Robbie qui, en 1996, fut vendu comme bonne d’enfants, jusqu’à Byerley qui devint Président de la Fédération Mondiale terrestre en 2044.

A travers ces récits, on voit comment le robot, d’abord esclave soumis à l’homme, parvint peu à peu à être son égal, avant de devenir son maître. Les souvenirs du Dr Calvin forment un livre au charme désuet qui fait revivre l’aube du XXIè siècle, époque où l’homme existait encore indépendamment de son compagnon de métal, le robot.


Les Trois Lois de la robotique

Première Loi : Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger.

Deuxième Loi : Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Première Loi.

Troisième Loi : Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n’est pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi.

Ce premier tome du Cycle des robots regroupe neuf nouvelles écrites depuis 1940 par l’auteur, et rassemblées ici par un fil directeur. Un journaliste vient s’entretenir avec Susan Calvin, robopsychologue dans la plus grande entreprise de fabrication de robots, pour qu’elle lui partage ses expériences et surtout revienne sur l’histoire des robots et leur évolution. Depuis Robbie, robots nounou sans paroles, jusqu’aux Machines qui contrôlent l’économie, nous allons découvrir les évolutions effectuées dans le domaine de la robotique, et surtout la psychologie des robots déterminée par les Trois lois de la robotique.

Les nouvelles présentent donc des problèmes liés aux robots : déraillement à cause de l’interprétation des Trois lois, désobéissance car le robot, mené par sa propre logique, ne reconnait pas les humains, imparfaits et inférieurs, comme ses maîtres, le robot télépathe qui va mentir pour ne pas blesser moralement des humains, leur disant ce qu’ils veulent entendre… Et il m’a fallu peu de temps pour comprendre pourquoi Isaac Asimov reste un auteur de science-fiction incontournable et visionnaire. Son univers est cohérent et apparaît comme la suite logique du monde réel. Les sujets de réflexion sont multiples et intéressants. Il y a aussi de la part de l’auteur la volonté de s’éloigner du mythe de la créature de Frankenstein, et de dédiaboliser la science et les robots, comme il l’exprime dans la préface.

J’y mettrai un seul bémol : l’aspect parfois fastidieux de ce qui concerne la technique. L’auteur entre souvent dans des descriptions ou des explications très détaillées. Cet aspect scientifique m’a fait décroché par moments, parce que je l’ai trouvé difficile à suivre.

Malgré la couverture, il ne faut pas s’attendre à y trouver un lien évident avec le film qui s’est inspiré du cycle des robots, I, Robot de Alex Proyas. Il n’empêche de que c’est un livre très intéressant et que je le recommande chaudement à celles et ceux qui aiment la SF. Ce classique est très abordable et il vaut vraiment le coup d’être lu.

XXe siècleDécennie 1950 – Littérature étrangère

100255191_o

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s