Un mois, une maison, un achat – Septembre

Il s’agit d’une initiative imaginée par Vision Livre (Blog, Page Facebook) pour lire et faire parler des petites maisons d’édition.

Le but premier : Tous les mois, Vision Livre présente une maison d’édition, en fait la promo. Blogueurs, lecteurs, amateurs travaillent pour partager au maximum des articles, des chroniques, des avis sur les livres de la maison en question, mais aussi sur la qualité de l’envoi, sur la qualité du produit, sur tout.

En gros, il s’agit de partager au maximum sur les profils, les pages, Youtube, Twitter, les blog, chez soi, chez les libraires, sur cet événement !

Le but second : Acheter des livres, au moins une fois par mois. Le but est qu’on achète un bouquin en moins parmi les grandes maisons d’édition pour acquérir au minimum un livre papier ou deux e-book de la petite maison d’édition mise en valeur pendant le mois.

Le blog de l’organisatriceL’évènement Facebook


SEPTEMBRE : Les Editions du Riez

« On démarre ce premier mois avec une maison d’édition très spécial à mes yeux : Les éditions du Riez. Une maison coup de cœur, une maison que j’adore, qui fait partie de mon top trois. En les choisissant, je répond à leur post qui dit qu’ils auront du retard dans leurs prochaines parutions faute d’argent. Du coup, soutenons les à fond, montrons leur qu’on les aime, permettons leur de rester prêt de nous. Achetons leurs livres ! Parlons d’eux ! »

Ce sont donc les Editions du Riez qui seront à l’honneur en septembre.

C’est un éditeur indépendant du Finistère. La maison a été créée en 2009.

Notre crédo, cultiver notre différence à travers nos parutions déclinées en 5 collections :

  • Graffics (Bande-dessinée, romans graphiques, livres illustrés)
  • Brumes Étranges (Science-Fiction, Fantasy, Fantastique)
  • Sentiers Obscurs (Polars, Thrillers, Romans Noirs)
  • Vagues Celtiques (Culture Celte)
  • Pages au Vent (Littérature générale)

(Site webFacebook Twitter)

J’ai pour l’instant 3 livres de cet éditeur dans ma PAL (et j’en ai lu un autre que je n’ai pas aimé, et dont je n’ai pas l’intention de parler pour le moment) :

Les Tangences divines de Franck Ferric (2011 – 320 pages)

« Lorsque Théodule, égoutier à Paris, décide de lever le pied sur un job qui l’épuise et une vie de couple bancale, il espère pouvoir se la couler douce un moment. Mais c’est sans compter sur l’arrivée de deux vieilles gloires décaties persuadées que leur salut tient à la redécouverte d’un dieu antique, qui viennent frapper à sa porte pour le contraindre à leur prêter main forte.

Embringué dans une histoire qui le concerne sans doute plus qu’il ne l’imagine, l’égoutier croisera des nains ratatinés, des dieux amateurs de blues, des déchus à tête de chacal et des nymphes rapiécées. Autant de guides splendides et misérables, qui le conduiront aux confins des tangences divines.

Une chose est certaine : si les dieux de jadis ont salement perdu de leur superbe, ce sont toujours de fieffés escrocs. »

Le Pantin sans visage d’Aalehx (BD musicale, 2011 – 64 pages)

« Dans un univers industrialisé où les rêves sont prohibés et où les habitants dépourvus de bouches sont réduits au silence, un vieux créateur décide de défier l’oppression en offrant sa vie au Pantin sans visage.
N’ayant pour seuls sens que l’ouïe et le toucher, le Pantin tentera de surmonter les multiples obstacles qui le conduiront à devenir le premier symbole de liberté de ce royaume soumis à la tyrannie… »

La Guerrière Fantôme, de Lise Syven (2012 – 464 pages)

« Dans notre monde, elle est une étudiante parmi tant d’autres. Dans le monde d’Ès qu’elle visite nuit après nuit, elle est un esprit guerrier. Elle y affronte une armée, des sorciers et des dragons, par amour pour Tadjal, un tigre fabuleux qui l’aide à comprendre sa véritable nature.
Elle s’est attachée à lui, aux humains qu’il protège, à la cité d’Ispare que l’empire s’apprête à assiéger. Pour les sauver, elle doit changer le cours de la guerre et empêcher les dragons-défunts de ravager les cités libres. Quitte à se perdre si le lien entre son corps et son esprit se rompt. Siwès est la guerrière fantôme, et l’empire du Lluhan tremblera à l’annonce de son nom. »

Ainsi, je lirai certainement Les Tangences Divines et Le Pantin sans visage, mais je promets pas pour La Guerrière fantôme (qui est vraiment un énorme bouquin !)

A bientôt pour un prochain article sur les livres des Editions du Riez !

Publicités

2 réflexions sur “Un mois, une maison, un achat – Septembre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s