Bilan – Mars 2016

Bonjour ! ou bonsoir (sait-on jamais). Ce bilan arrive un peu plus tard que d’habitude parce que – vous verrez la liste plus bas – j’avais un peu la flemme de me lancer dans l’entreprise. En effet, j’ai lu ce mois-ci une trentaine de bandes dessinées – oui, vous avez bien lu –  et il m’a fallu rassembler le courage nécessaire pour m’y attaquer. Je vous ai mis trois chansons pour accompagner votre lecture de l’article. Vous êtes prêts ? ALLONS-Y !

Playlist

Lectures

Romans

Attaquons doucement avec les romans.  Parmi ces 6 romans, il y a notamment 3 romans de fantasy/urban fantasy, entre Port d’âmes, le tome2 de Martyrs (excellente suite !) et Les Soupirs de Londres pour un côté vampirique bien sympathique. Puis j’ai aussi lu un contemporain américain avec The Help/La couleur des sentiments que j’ai beaucoup aimé – et je rejoins l’enthousiasme général pour ce livre – ; un roman jeunesse norvégien (L’été où papa est devenu gay : bien sympa lui aussi, sur les questionnements existentiels d’un ado qui découvre que son père est amoureux d’un autre homme) ; et un polar espagnol. La Tristesse du samouraï est le roman que j’aurai le moins aimé ce mois-ci : l’intrigue est trop foisonnante, sans être traitée assez clairement. Il en ressort une impression de fouillis plutôt désagréable.

Bandes dessinées

On attaque maintenant le gros morceau. Pour faire simple, deux catégorie : jeunesse et adulte. Je ne vais pas parler de ceux qui ont déjà fait l’objet d’un article et je vais essayer d’être efficace.

Tout d’abord, j’ai pas mal parlé de séries jeunesse dans des articles dédiés : un « BD en bref » et un sur La guerre des Lulus. Toutes ces séries sont excellents et je vous les recommande ! Le Monde de Milo est aussi sympa. Si jamais je lis la suite, je vous en dirai plus. J’ai bien aimé aussi le monde mis en place dans Sherlock Fox. Coeur de pierre est un joli conte, mais je le trouve assez oubliable, comme Talisman. J’ai bien aimé aussi Cet été-là, mais ça s’adresse plutôt à des adolescents et des adultes.

Du côté des BD adultes, les séries Okko et Shanghai sont sympas mais également oubliable. Kanopé est un peu du même acabit, l’avantage d’une histoire écolo-anti nucléaire avec message d’espoir en plus. Chaque soir à 11 heures est l’adaptation du roman de Malika Ferdjoukh, mais j’ai trouvé qu’il manquait d’ambiance et tout va beaucoup trop vite. La Nuit de Mac Orlan est aussi passable : je n’ai pas du tout accroché à l’intrigue ou au dessin.

Par contre, gros coup de coeur pour Un Océan d’amour (Lupano ♥), Ma révérence (Lupano, toujours ♥♥♥), et un affection toute particulière pour La Mémoire de l’eau, et Merci : quelle bonne idée cet album ! Note à moi-même : il faut que j’en fasse en article. L’histoire de Annie Sullivan et Helen Keller était aussi passionnante. Ce ne sont que des livres que je vous recommande chaudement.

J’ai emprunté tous ces livres à la bibliothèque à côté de chez moi, alors il y a de grandes chances pour que celles de votre ville les ait aussi. (un jour je parlerai plus en détail de mon amour pour les bibliothèques publiques…)

Acquisitions
  • Silo, Hugh Howey

Pour compenser la débauche d’emprunts, un seul livre a rejoint ma bibliothèque. Silo est sorti en édition poche dans une couverture qui ne me plaisait pas, j’ai donc profiter que la librairie de ma ville le vende dans l’édition de Babel pour le prendre.

Visionnages

Au cinéma

  • Spotlight, Thomas McCarthy

Ce film m’a intéressée et m’a bien plu, d’une part parce qu’on voit le travail de cette équipe de journaliste qui s’empare des affaires d’actes pédophiles commis par des prêtes, d’autre part parce que c’est un sujet intéressant et une affaire qui a eu un impact fort et important.

Films

  • Une nouvelle chance, Robert Lorenz
  • The Help, Tate Taylor
  • Autant en emporte le vent, Victor Fleming
  • Une nouvelle amie, François Ozon
  • Au bonheur des ogres, Nicolas Bary

Des quelques films vus ce mois-ci, il y en a deux que je vous conseille d’ignorer : Une nouvelle chance bien trop moralisateur et manichéen, et Autant en emporte le vent qui en plus d’être long et ennuyant  m’a profondément déplu. (N’hésitez pas aller voir la vidéo de la chaîne « Le cinéma de Durendal » à ce sujet sur Youtube. Il revient sur l’histoire du film en explicitant un certain nombre de points dérangeants). Par contre faites-vous plaisir sur Une nouvelle amie, La couleur des sentiments (revu parce que j’ai terminé le roman, même si le roman est définitivement meilleur), et Au bonheur des ogres. Ce dernier visionnage m’aura donné envie de me replonger dans la série de Daniel Pennac…


 Cet article étant déjà suffisamment long à mon goût, je ne vais pas plus m’étendre sur ce bilan. Je vous souhaite simplement un bon mois d’avril et de bonnes lectures !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s