Bilan – Février et mars 2017

Bonjour ! Voici un bilan qui, en plus d’arriver en retard, est plein de bonnes lectures, de films, de séries, et d’une playlist qui passe Gorillaz à Compay Segunday. On est extravagant ou on ne l’est pas ! Bonne lecture à tous !

Playlist

Lectures

Romans

  • Le Roi sombre, Oren Miller
  • L’homme qui mit fin à l’histoire, Ken Liu
  • Chronique des rivages de l’ouest, 1. Dons, Ursula K. Le Guin
  • Sula, Toni Morrison
  • Dernière semaine d’un reptile, Frank Ferric
  • Martyre, Yukio Mishima

Gros, gros ! coup de coeur pour L’Homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu. Cet auteur est brillant. C’est tout.

Et pour le reste du mois de février, j’ai eu une bonne lecture avec Dons d’Ursula Le Guin. C’est une conteuse passionnante qui nous emmène sur les traces d’un jeune homme qui peine à maîtriser le don hérité de sa famille. Dernière semaine d’un reptile m’aura fait explorer des horizons étonnants. Bonne lecture aussi avec Le Roi Sombre. J’aurais attendu mieux, vu le matériaux de base, mais finalement il m’a laissé un gout assez banal. Martyre regroupe deux nouvelles d’un auteur japonais que je ne connaissais pas du tout : ambiance de dojo et de rivalité, écriture sensible et intéressante. Et puis j’ai lu Sula. En anglais. Je n’en ai pas retenu grand chose et je ne suis pas sûre d’avoir tout compris, je ne m’y étends donc pas plus.

  • Génération K, tome 1, Marine Carteron
  • La Voie des Oracles, 3. Aylus, Estelle Faye
  • Une Braise sous la cendre, Saaba Tahir

Trois lectures très sympa pour ce mois de mars : j’ai commencé par relire Génération K, que j’ai plus apprécié qu’à la première lecture. Le final de la Voie des Oracles était parfait ! Bon j’exagère peut-être avec « parfait », mais j’étais bien immergée dans ma lecture, j’ai savouré, et c’est une bonne résolution par rapport à la fin surprenante du tome 2. Et puis, j’ai lu Une Braise sous la cendre, pour un book club. Lecture plutôt pas mal.

Bandes dessinées

  • Shangri-la, Mathieu Bablet
  • Lolita HR, 1. Rock Star, Delphine Rieu et Javier Rodriguez
  • Lolita HR, 2. Résistance, Delphine Rieu et Javier Rodriguez
  • Lolita HR, 3. Ghetto, Delphine Rieu et Javier Rodriguez
  • Lolita HR, 4. Renaissance, Delphine Rieu et Natasha Bustos

Quelques petites BD pour le mois de février. Shangri-La et Lolita HR ont des thématiques similaires : une société totalitaire dans un futur proche qui va imploser, entre nouvelles conquêtes de l’espace pour l’un et musique rock de l’autre. De très bonnes lectures à chaque fois.

  • Karma City, Pierre-Yves Gabrion
  • Les Maîtres inquisiteurs, 1. Obeyron, Oliver Peru et Pierre-Denis Goux
  • Culottées (tome 1) Pénélope Bagieu
  • Mjöllnir, 3. Un monde sans dieux, Oliver Peru, Pierre Denis-Goux et Elodie Jacquemoire
  • Magda Ikklepotts (tome 1) François Debois et Krystel

J’ai continué sur ma lancée société futuriste au bord de l’implosion avec Karma City. Mais j’ai trouvé à cette BD un gout de trop peu. Le principe est sympa : tout repose sur le fait de juger les gens et de décider de leur place dans la société en fonction de leur karma. Le duo jeune flic hyper rigide et vieux loup qui joue sur le fil du rasoir et de l’illégalité ne m’a qu’à moitié convaincue. Je me demande comment l’auteur va résoudre son histoire en seulement 2 tomes.

Je me suis donc fait un peu d’Heroic Fantasy entre Les Maître inquisiteurs et Mjöllnir – tous deux réalisés par les mêmes auteurs – et c’était même pas fait exprès. De bonnes lectures de manière générale, pleines de combats sanglants et de quêtes désespérées. Magda Ikklepotts était sympa, mis sans plus. Et bien sûr, il y a eu Culottées ! Une BD qui joint l’utile à l’agréable : on découvre des personnalités forte et qui sortent du lot, le tout dans une petite BD très colorée et qui ne manque pas d’humour. Ce que j’aime bien, c’est que tous les portraits sont différents. Cela ne pouvait que me plaire !

Mangas

  • Undercurrent, Tatsuya Toyoda
  • La fille de la plage (tome 1), Inio Asano
  • Arte (tomes 1 et 2), Kei Ohkubo
  • Sangsues (tome 1), Daisuke Imai

Quelques mangas également, avec dans le côté glauque Sangsues, l’histoire d’une jeune fille qui se fait passer pour morte et squatte les appartements d’inconnus, et La fille de la plage qui décrit la relation malsaine de deux collégiens. Et dans le côté opposé, entre humour et bonne humeur, Arte, l’histoire d’une jeune femme qui veut être peintre, en pleine Renaissance. J’ai préféré Undercurrent pour son aspect plus sensible, « tranche de vie ».

Essai / non fiction

 

  • Femme, réveille-toi ! Olympe de Gouges
  • Nous sommes tous des féministes, Chimamanda Ngozi Adichie

Dans l’esprit du 8 mars, et parce que j’ai participé au club de lecture « Une Chambre à nous » sur Facebook, je me suis plongée dans deux ouvrages féministes. Femme, réveille-toi ! est un recueil de textes d’Olympe de Gouge. On y retrouve ses principaux chevaux de bataille – la place des femmes dans la révolution, l’anti-esclavagisme etc. – mais c’est un peu frustrant quand on s’attend à voir la question des femmes avoir un place plus importante. Après, ce livre m’a fait découvrir le personnage d’Olympe de Gouge, et j’ai quelques références d’ouvrages pour aller approfondir la chose. Nous sommes tous des féministes ou plutôt We should all be feminist (titre VO, qui introduit une petite nuance, mais qui a son importance) a été une excellente lecture. Je suis sensibilisée à la question des femmes et au féminisme depuis quelques années, mais cette lecture permet de faire le point, de mettre les choses à plat, de poser des constats, sans être en plus occidentalo-centré (est-ce que cela peut se dire ?) puisque l’autrice est d’origine nigériane. Ce texte est suivi d’une nouvelle, Les Marieuses qui est aussi très intéressante à lire.

 

Albums

  • Le Cabinet de curiosité, Alexandra V. Bach et Hilda Alonso
  • La Java martienne, Boris Vian et Mirjana Farkas
  • L’ABC…Z des Héroïnes, Marilyn Degrenne et Florette Benoit

En bonus, trois albums de deux styles très différents ! Le Cabinet de curiosité est un album onirique où des objets étranges et étonnants prennent vie alors que leur monde s’écroule. Les illustrations sont très belles, tout comme le style. La Java martienne est l’adaptation d’une chanson méconnue de Boris Vian avec un dessin très coloré et amusant. C’est une découverte que je dois à L’Atelier du Poisson Soluble qui font de très chouettes albums pour enfants. Et enfin, L’ABC… Z des Héroïnes, que j’ai eu envie de lire pour le 8 mars, présente des portraits de femmes par le prisme de leur métier, des femmes qui ont réalisé des choses – records, succès dans leurs entreprises ou leurs recherche. C’était passionnant, et j’ai appris beaucoup.

Visionnages

Au cinéma

  • Moonlight, Barry Jenkins
  • De plus belle, Anne-Gaëlle Daval
  • Les figures de l’ombre, Theodore Melfi

J’ai pu profiter d’aller au cinéma, voir Moonlight d’abord, film que j’ai plutôt apprécié. Puis De plus belle, un film sur la reconstruction de soi, de sa confiance, la guérison après un cancer. Et enfin, Les Figures de l’ombre, qui est un film qui m’a beaucoup fait pensé à La Couleur des sentiments, dans le propos, et dans l’équilibre entre des scènes plus légères et d’autres plus graves.

Films

  • Mad Max, Fury Road, George Miller
  • Ant-Man, Peyton Reed
  • Thor, Darkworld, Alan Taylor
  • La Ligne verte, Frank Darabont
  • Le Labyrinthe, 2. La Terre Brûlée, Wes Ball
  • Crimson Peak, Guillermo Del Toro
  • The Edge of Seventeen, Kelly Fremon
  • The Edge of Tomorrow, Doug Liman
  • Joséphine, Agnès Obadia
  • Ninja Turtles, Jonathan Liebesman
  • Jupiter Ascending, Lilly Wachowski et Lana Wachowski
  • Victoria, Justine Triet
  • Vous avez un mess@ge, Nora Ephron
  • Easy Girl, Will Gluck
  • Girls Only, Lynn Shelton
  • Kung Fu Panda 2, Jennifer Yuh
  • Independance Day, Roland Emmerich

Ca s’appelle avoir été en vacances sans rien faire, chez soi. Je ne vais pas entrer dans le détail, parce que cela fait beaucoup. Mais cette petite sélection reflète bien quel était mon  état d’esprit : je voulais du divertissant et du pas prise de tête. J’ai rattrapé quelques films de SF que je voulais voir depuis quelques lustres : Mad Max Fury Road, The Edge of Tomorrow, ou encore Independence Day. J’ai aussi beaucoup aimé La Ligne verte : l’ambiance, l’histoire, la réalisation… Et j’arrête là la liste de films que j’ai envie de retenir parmi ceux que j’aurais vu.

Séries

  • Westworld (saison 1), Jonathan Nolan et Lisa Joy
  • Marvel’s Agent Carter (saisons 1 et 2), Christopher Markus et Stephen McFeely
  • Crazyhead (saison 1),
  • And Then There Were None, Sarah Phelps
  • How to get away with murder (saisons 1 à 3), Peter Nowalk
  • Mercy Street (saison 1), David Zabel

Dans la série « avoir été en vacances à glander chez soi », j’ai rattrapé un certain nombre de séries qui me faisaient envie depuis un bon moment. Je passe sur Mercy Street et Crazyhead qui sont les plus oubliables du lot. J’ai beaucoup aimé Marvel’s Agent Carter : parce que le personnage est classe, parce qu’on navigue dans des intrigues d’espionnages, de trahison, et d’inventions étranges – ce qui est très cool et agréable à regarder. Même sentiment pour And Then There Were None, l’adaptation des Dix petits nègres d’Agatha Christie pleine de bruit, de fureur et de passions humaines. Une autre série pleine de tout cela (le bruit, la fureur et la passion humaine), c’est How to get away with murder. Je trouve l’actrice principale géniale et terrible dans son rôle. Mais tout est tellement tordu ! Toute la série n’est que manipulations, menaces, secrets, trahisons. c’est à la fois intense, fascinant, et fatiguant à regarder. Enfin, enfin ! ma série préférée du lot, parce que la réalisation, parce que la musique, parce que ce que cela dit de la nature humaine, c’est Westworld. J’ai vraiment adoré cette série. Une amie l’a comparé à Game oh thrones dans le far west avec des robots, mais j’avoue que c’est plus ma tasse de thé que Game of thrones.


Je clos là-dessus ce bilan qui a été suffisamment long. Profitez bien du printemps. Belles découvertes à tous !

Publicités

Bilan – Janvier 2017

Bonjour ! Oui, j’ai un peu abandonné la blogosphère pendant deux mois. Voici donc sans transition le bilan du mois de janvier !

Playlist

J’aurai notamment découvert Mesparrow, sa douce voix et ses mélodies entraînantes, au point de l’écouter en boucle depuis.

Lectures

Roman

  • Le Flibustier du froid, Ludovic Rosmorduc
  • Les Outrepasseurs, 2. La Reine des neiges, Cindy van Wilder
  • Les Sept portes de l’Apocalypse, 1. La Croisade des Carpates, Vanessa et Diana Callico
  • Le Jour avant le lendemain, Jorn Riel
  • Mémoires, par Lady Trent, 1. Une histoire naturelle des dragons, Marie Brennan
  • Utopiales 2016
  • L’Indien Blanc, Craig Johnson
  • La Compagnie des glaces, tomes 1 & 2, G.-J. Arnaud
  • Délivrances, Toni Morrison

Deuxième (et dernier) mois du Cold Winter Winter, Weekly Book Color Challenge et Weekend à 1000… Que de challenges ce mois-ci !

Le Cold Winter Challenge m’a emmené sur des mers glacées avec Le Flibustier du froid pour une aventure plutôt décevante ; je me suis alors rattrapée avec le deuxième tome des Outrepasseurs, en compagnie de la Reine des neiges – une fée glaçante et cruelle ! – pour une lecture trépidante et pleine de rebondissement. Et je me suis régalée avec  Le jour avant le lendemain : un Jørn Riel plus grave mais toujours aussi bon ! Et je me suis aventurée avec prudence dans les méandres de La Compagnie des glaces : intéressante dans le fond, un peu moins dans la forme.

Pour le dernier Weekend à 1000, j’ai lu Mémoires par Lady Trent, 1. Une histoire naturelle des dragons (TRES bonne lecture !), et l’anthologie Utopiales 2016, qui m’a permis de lire plein d’auteurs différents autour du thème des machines.

Et le Weekly Book Color Challenge m’a imposé des lectures « blanches » : L’Indien blanc pour une enquête en compagnie du Shérif Walt Longmire en ville, loin de son environnement habituel ; le deuxième tome de La Compagnie des glaces ; et Délivrances de Toni Morrison, très beau roman où la couleur (de la peau) a plus d’importance qu’on ne le croit.

Enfin, j’ai lu le premier tome des Sept portes de l’Apocalyspe, sans savoir si je lirai la suite, parce qu’il m’a peu convaincue.

Bandes dessinées

  • R.U.S.T, 1. Blacklist, Blengino & Nesskain
  • Abélard, 1. La danse des petits papiers, Dillies et Hautière
  • Le Dévoreur de temps (tomes 1 à 4), Morgil et Skaldgard

SF, fantasy et voyage initiatique au programme pour les bandes dessinées de ce mois de janvier. J’aime beaucoup Abélard, le parcours d’un petit être dans un monde qui se révèle dur et haineux. R.U.S.T. a été une bonne surprise : c’est l’histoire de l’humanité qui combat des extraterrestres géants qui ont envahi la Terre en construisant des robots aussi gigantesques. Mais c’est compliqué quand tous les pilotes meurent et qu’il ne reste que des dangereux psychopathes compatibles pour mener les machines. Enfin, j’ai poursuivi ma découverte du Dévoreur de temps, cette BD auto-publiée en format comics/fascicule. J’aime bien ce que font les auteurs des légendes scandinaves qu’ils intègrent dans leur intrigue.

Visionnages

Au cinéma

  • Rogue One, Star Wars Stories, Gareth Edwards
  • Your Name, Makoto Shinkai

Le tout début d’année a été calme et j’en ai profité pour aller au cinéma (c’est presque une victoire à chaque fois que je parviens à trouver une séance qui correspond à mes horaires). Je ne pouvais pas passer à côté de ce spin-off de Star Wars – que j’ai apprécié même si mon avis changera peut-être quand je le reverrai. Et puis j’ai vu Your name qui semble avoir enchanté beaucoup de personnes. Le concept de base est cool – deux ados qui échangent leurs corps de manière aléatoire – et le tout plutôt touchant.


Belles lectures à toutes et tous, et à très vite pour le bilan du mois de février !

Bilan – Décembre 2016

Bonjour ! Voici mon bilan du mois de décembre, qui commence, comme d’habitude, en musique :

Playlist

Lectures

Romans

  • L’Agence secrète, Alper Canigüz
  • La Terre des mensonges, Anne B. Ragde
  • Léviathan, 1. La Chute, Lionel Davoust

Le choix va être facile dans les romans lus durant ce mois de décembre : L’Agence secrète m’a laissée perplexe ; La Terre des mensonges m’a d’abord ennuyée, puis à fini par être un peu intéressant dans ce drame de famille ; ainsi, la meilleure lecture est certainement Léviathan. Suspens, enquête, organisation secrète et aventures au Pôle Sud… ce fut une excellente lecture !

Bandes dessinées

  • Perceval, Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg
  • Battlingboy, L’ascension d’Aurora West, JT Petty, Paul Pope et David Rubin
  • Battlingboy, La Chute de la maison West, JT Petty, Paul Pope et David Rubin
  • Charlotte et moi, Olivier Clert
  • Blanche Neige, Lylian, Rozenn Grosjean et Nathalie Vessillier
  • Dans la forêt sombre et mystérieuse, Winschluss
  • Hocus et Pocus, L’épreuve des fabulins, Gorobei et Manuro
  • Fantômes, Raina Telgemeier
  • La Jeunesse de Mickey, Tebo
  • Les Nouvelles aventures de Lucky Luke, 7. La Terre promise, Jul et Achdé
  • Jean-Michel et la Révolution en Poponie, Magali Le Huche
  • Le Château de la mère,  Serge Scotto, Éric Stoffel et Morgann Tanco
  • Les Tuniques bleues par… Des Histoires courtes, Collectif
  • Les Aventures de Mickey, 1. Café Zombo, Régis Loisel
  • Jem et les Hologrammes, 1. Show Time,  Kelly Thompson et Sophie Campbell

Plein de BD pour cette fin d’année, et plein de bonnes BD ! Pour faire court, j’ai beaucoup aimé Perceval, son dessin et sa façon de reprendre le mythe, Charlotte et moi pour ce drame humain plein de quiproquos, Blanche Neige pour cette très belle adaptation du conte (version Grimm), Dans la forêt sombre et mystérieuse pour cette drôle d’aventure, (et parce que sa Pépite au Salon de Montreuil est méritée), Fantômes parce que !, la même pour La Jeunesse de Mickey. Et enfin, petit coup de coeur pour Jean-Michel et la Révolution en Poponie, parce que c’est une petite histoire loufoque à base de poneys oppressés par leur chef qui leur impose un entraînement drastique pour gagner un concours de talents. C’est pour les amoureux de poneys à paillettes et à crinières arc-en-ciel et aussi pour les plus jeunes.

Mangas

  • Fairy Tale Zero, Hiro Mashima
  • Fairy Tale – Side Stories (tome 1), Hiro Mashima et Kyôta Shibano
  • Love and lies (tome 1), Tsugumi Musawo
  • Lusky mon ami pour la vie, Konomi Wagata
  • Alchimia (tome 1), Samantha Bailly et Miya

Quelques lectures mangas sont venues ponctuer ce mois plein de BDs… J’ai découvert le monde de Fairy Tail avec Fairy Tail Zero et Fairy Tail Side Stories. J’ai beaucoup aimé Fairy Tail Zero, qui peut se lire même sans connaître l’univers de Fairy Tail, tandis que les Side Stories ont peu d’intérêt si on ne connaît pas les personnages en question. Love and Lies est plutôt oubliable, tout comme Lusky mon ami pour la vie, malgré le côté mignonnerie du titre. En revanche, j’ai beaucoup aimé ce début d’Alchimia, par l’auteure Samantha Bailly.

Visionnages

Au cinéma

  • Polina, Danser sa vie, Angelin Preljocaj et Valérie Müller
  • Paterson, Jim Jarmusch
  • Fais de beaux rêves, Marco Bellocchio

Ces fins d’années, quand il nous reste des tickets à utiliser dans le seul cinéma d’art et essai du coin alors qu’on voulait voir le film de Ken Loach deux mois plus tôt et qu’on a raté par flemme… On finit par aller voir Paterson ou Fais de beaux rêves, le genre de films dont on n’avait pas du tout entendu parlé. Paterson a un sacré duo d’acteurs, mais il faut aimer les films contemplatifs, un peu répétitifs – ce qui n’est pas le cas de tout le monde si j’en crois les ronflements qui ont raisonné dans la salle). Fais de beaux rêves est un drame familial, l’histoire d’un jeune garçon qui perd sa mère brutalement, et vivre avec cet évènement toute sa vie. J’ai peu accroché à cette histoire. Par contre, j’étais impatiente de voir Polina, puisqu’il s’agit de l’adaptation de la BD de Bastien Vivès. Il faut aimer les films sur la danse, et c’est mon cas. J’ai passé un bon moment.

Films

  • Zootopie, Byron Howard
  • Les Cinq Légendes, Peter Ramsey
  • White House Down, Roland Emmerich

Quelques films détente, dans l’attente des vacances : j’ai grosso modo passé un bon moment, même s’ils ne resteront pas en mémoire très longtemps.

Séries

  • Lastman (saison 1),
  • Friends (saisons 1 à 4), David Crane et Marta Kauffman

J’ai commencé à regarder Friends ! Parce que j’en ai marre de voir des GIF, d’entendre des références à cette série sans savoir de quoi il s’agissait. Maintenant je sais. Enfin, j’ai vu Lastman ! Super série d’animation, adaptation ou plutôt prequel de la BD du même nom. Et j’adore ! C’est glauque, drôle, affreux, plein d’action, et ça en dit beaucoup sur ce qui se passe dans la BD. C’est bien qu’ils aient passé ça à la télé, même à 23h. C’est très violent , mais plutôt inattendu et j’ai beaucoup apprécié. C’est mon conseil série/BD (parce que les deux sont complémentaires) de cette fin d’année.


Encore une année de bilan de passée. Je sais bien que je publie ce bilan encore tardivement par rapport à la fin du mois, mais c’est le genre de chose qui se mûrit et qui prend un peu de temps à faire (ne serait-ce que pour retrouver l’ensemble des titres de BD). Pour les BD en tous cas, ce fut une bonne année. Je ne sais pas si je ferais un bilan de 2016, pour continuer sur la vague de ce début d’année ; j’ai déjà parlé de mes « résolutions » de l’année à venir, je vais m’arrêter là. Belles lectures à tous !

Bilan – Novembre 2016

Hello ! La motivation est folle en ce moment ! Je me suis lancée le défi de publier une chronique par jour pour un genre de calendrier de l’avent du blog, un retour sur les lectures qui ont ponctuées mon année et qui n’ont pas encore eu leur chronique. Pour le moment, je n’ai eu qu’un raté – la chronique toute prête qu’on oublie de publier (c’est ballot) – au point que j’en ai oublié de faire le petit bilan du mois écoulé. C’est parti et en musique ! (je n’ai pas mis Nova Twins d’abord, pour éviter de vous exploser les oreilles tout de suite)

Playlist

Lectures

Romans

Bandes dessinées

Encore pleeeein de BD ce mois-ci ! J’ai d’abord lu une partie de ce que j’avais ramené de Quai des bulles : j’aime beaucoup Lolita HR et son univers d’anticipation. C’est une série que j’avais commencé à lire il y a quelques années, au moment où toute la série n’était pas encore parue. Et j’ai redécouvert ce premier volume avec grand plaisir ! Faussaires est ensuite une histoire qui prend place dans le monde de la BD, et en particulier de l’occasion. C’est quelque chose de plutôt original, d’autant plus que c’est couplé à une enquête et à du suspens.Pour Lila, pomme, poire, abricot et pour Pile ou face, je vous invite à lire le dernier « Des BD en bref« , ils y ont chacun leur petite chronique. Quant à Akki, il me semble plus anecdotique, maintenant que le temps à passer depuis la lecture. C’est un peu le même sentiment pour Rouge Tagada, même si je trouve le but de cette collection très intéressant : ça parle d’adolescents et de leur relation aux autres – harcèlement, amour, amitié, etc. En l’occurrence, Rouge Tagada parle d’une jeune fille qui a des sentiments pour une de ses amies.

J’ai relu Mjöllnir avec plaisir : un scénario épique et efficace, comme Oliver Peru sait si bien le faire, et les magnifiques dessins de Pierre-Denis Goux, le tout sur fond de mythologie scandinave et de fantasy. C’est le genre de chose que j’aime bien relire de temps en temps. Et puis un troisième tome est sorti il y a quelques mois.

Enfin, last but not least, j’ai eu un gros coup de cœur pour Là où vont les fourmis : c’est un conte philosophique jeunesse (mais tout le monde devrait le lire !) qui est drôle et touchant. S’il y a une chose à retenir de ce bilan, c’est cette BD !

 

Mangas

  • One Punch Man (tome 1), Yusuke Murata
  • Sk8r’s (tome 1), Hajime Tojitsuki
  • En scène ! (tome 1), Cuvie
  • Promesses en rose (tome 1), Kaho Miyasaka
  • Burning Tattoo (tome 1), Emmanuel Nhieu
  • Wizard’s Soul (tome 1), Eda Aki
  • Stray Souls (tomes 1 et 2), Ryu Fujisaki

Ce fut moins folichon au niveau des mangas (j’en ai oublié pleins, du coup, la liste ci-dessus représente le meilleur de ce que j’ai lu ce mois-ci). Dans l’ordre, One Punch Man, qui a bien fait parlé de lui à sa sortie, est très sympa à lire, je me suis bien marrée. Sk8r’s parle de skate board, En scène de danse – deux univers sympas à découvrir, mais je ne suis pas sûre d’avoir envie de lire ces deux séries-là en entier. Promesses en rose est une réécriture de cendrillon qui m’a – pour le moment – agréablement surprise, je m’attendais à tellement pire. Pour les séries shônen/fantastiques, j’ai beaucoup aimé Burning Tattoo, et c’est la série que je poursuivrai à coup sûr, avec Wizard’s Soul. Ce manga parle de jeux de carte, et entre les stratégies de jeu et la personnalité de l’héroïne, j’ai passé un très bon moment. Stray Souls fut une lecture sympa, mais ça s’arrête là.

En bref : One Punch Man, marrant ; Burning Tattoo et Wizard’s Soul à lire !

Visionnages

Au cinéma

  • Les Animaux fantastiques, David Yates

Je n’ai pas pu passer à côté de cette sortie ! J’ai beaucoup aimé l’univers, les animaux qu’on découvert, le côté américain du monde d’Harry Potter. Il y a quelques défauts, mais j’ai passé un très bon moment.

Films

  • Love & Friendship, Whit Stillman
  • Avril et le monde truqué, Franck Ekinci et Christian Desmares
  • Batman V Superman : L’Aube de la Justice, Zack Snyder
  • X-Men : Apocalypse, Bryan Singer

 Des séances de film entre adaptation de Jane Austen, rattrapage de saga de super héros et un très bon film d’animation. Je n’ai pas vraiment de jugement pour Batman V Superman (par contre je suis très curieuse de voir le film sur Wonder Woman), ni pour X-men Apocalyspe, et j’ai vu Love & Friendship dans des conditions tellement déplorables – oui Arte VOD c’est toi que je vise ! -, que je préfère oublier l’expérience (ça m’irrite rien que d’y penser). En comparaison, Avril et le monde truqué est un petit bijou uchronique à la Tardi, plein d’actions et de bonnes idées. A voir et à revoir !

Bilan – Octobre 2016

Octobre rime souvent avec Halloween. Si ce fut le cas pour quelques lectures, pour le reste, j’ai fait comme d’habitude, c’est-à-dire sans tenir compte de la période de l’année. Et j’ai fait de très bonnes lectures !

Playlist

Lectures

Romans

D’excellentes lectures en ce mois d’octobre, et d’autres plus oubliables… Dans cette dernière catégorie, il y a surtout Absinthes et démons d’Ambre Dubois et aussi Le Fleuve des brumes, qui est sauvé par son ambiance de fleuve embrumé (haha !) mais qui n’aura pas vraiment éveillé mon intérêt.

Très chère Sadie était une petite lecture sympa, pas prise de tête, plutôt amusante, mais que j’oublierai vite. Génération K m’a bien plu : c’est un tome d’introduction, mais il y a quelques scènes marquantes, et j’ai bien envie de lire la suite. Morwenna m’a aussi beaucoup plu, entre le journal de l’héroïne, son ton, ses réflexions, son amour des livres… Trois bonnes, voire excellentes lectures avec Manesh (style sublime !), Alouettes (de l’urban fantasy à la Jeanne-A Debats + une référence à Rêves de gloire + un gros fou-rire à cause d’une momie) et Le Sentiment du fer (qui fait partie des Récits du Vieux Royaume et nous permet d’en savoir plus sur ce monde).

Bandes dessinées

  • L’âge dur, Max de Radigues
  • Kami, 1. Omégama, Juliette Fournier et Jean-Gaël Deschard
  • Les Fées Valentines, 1. Traversine au bois dormant, Béka et Crip
  • Comme un garçon, 1. Le défi, Jenny
  • Pepper et Carrot, 1, Potion d’envol, David Revoy
  • Un pour tous ! 1. Les cadets à la rescousse, Fabien Dalmasso
  • Super Caca, 1. Rentrée des classes, Davy Mourier et Stan Silas
  • Le Collège noir, 1. Le livre de la lune, Ulysse Malassagne
  • Les Effroyables missions de Margo Maloo, Drew Weing
  • Sur les ailes du monde, Audubon, Fabien Grolleau et Jérémie Royer

Je me suis remise à lire des BDs ! Un peu forcée et beaucoup par plaisir. Pour l’anecdote, j’ai récupéré l’acquisition des BD jeunesse dans la bibliothèque où je travaille – et l’office qui correspond au genre (faire un choix dans une sélection de nouveautés envoyées par un libraire). J’ai donc lu plein de nouveaux titres… Un pour tous et Les Fées Valentines restent parmi ceux « sympa mais oubliables » ; je me suis plongée en avance dans une ambiance « Halloween » avec Les Effroyables missions de Margo Maloo – une plongée dans les recoins sombres et habités d’étranges créatures d’une grande ville – , Le Collège noir – où on affronte une sorcière qui emprisonne les âmes, un croque-mitaine et d’autres monstres diaboliques – et Pepper et Carrot – pour un côté plus coloré, drôle et amical de la sorcellerie. Le dessin de Kami est très beau et son propos – sur les croyances et les divinités – plutôt intéressant mais j’en attendais plus.

Et j’ai particulièrement aimé Super Caca – malgré mon scepticisme à la vue d’un titre pareil – et L’âge dur – dans un style complètement différent. Des chroniques sont prévues à propos de ces titres, si jamais j’arrive à les écrire avant qu’elles ne soient plus d’actualité (soupir envers moi-même à cause de cette procrastination/fatigue/flemme/manque de motivation).

Enfin, il me faut parler de Sur les ailes du monde, Audubon, qui est la seule BD adulte du lot. C’est la biographie romancée (!?) d’Audubon, un ornithologue passionné qui passa une bonne partie de sa vie à parcourir l’Amérique du Nord pour étudier et peindre des oiseaux. Les deux auteurs rendent cette histoire vraiment intéressante – Audubon est un aventurier – et les pages sont splendides. Très bonne lecture encore une fois !

Mangas

  • Booksterz (tome 1), Rémi Guérin, Guillaume Lapeyre et Sylvain Dos Santos
  • Urakata !! (tome 1), Hatori Bisco
  • Rouge Eclipse (tome 1), Shiki Kawabata
  • A l’assaut du roi (tome 1), Kiguchi Minori, Kiguchi Kate, Wakamatsu Takahiro

Qui dit acquisition et office BD jeunesse, dit aussi manga jeunesse. Les 4 mentionnés ci-dessus m’ont globalement bien plu. Je suis très enthousiaste à propos de Booksterz, le petit nouveau des auteurs de City Hall. Urakata!! et A l’assaut du roi ont été deux lectures très sympa. Le premier raconte l’histoire d’un étudiant qui intègre l’association de création de décors et de costumes de cinéma et qui, malgré sa timidité et son manque de confiance en soi, est très talentueux (classique, mais très amusant). Le second aborde le jeu d’échecs et l’amitié entre une fille et un garçon qui sont encore à l’école au début de cette série. J’ai plus de réserves sur Rouge Eclipse, à cause du côté « prises de tête sentimentales » des shojo, mais il y a quand même une sacrée histoire de manipulation et de malédiction, car l’héroïne est forcée d’échanger son corps avec « la petite moche » de sa classe.

Visionnages

Au cinéma

  • Juste la fin du monde, Xavier Dolan
  • Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tim Burton
  • Ma vie de courgette, Claude Barras

J’ai vu trois films au cinéma, ce mois-ci. Juste la fin du monde m’a autant intéressée que laissée perplexe, j’ai bien aimé Miss Peregrine et les enfants particuliers (en ayant lu seulement le tome 1 de la série en livre) et j’ai été très émue par Ma vie de courgette.

Séries

  • Noob (saisons 1 à 7), Fabien Fournier

Et j’ai avalé toutes les saisons de Noob, que je n’avais pas encore regardé, et que j’ai grandement apprécié (difficile de faire autrement de toutes manières xD).


Et vous ? Comment avez-vous passé votre mois d’octobre ? Ambiance Halloween ou comme d’habitude ?

Bilan – Septembre 2016

Plus de 15 jours pour poster ce bilan, je pense que j’ai atteint un record… C’est un bilan un peu mitigé, en terme de qualité, mais cette rentrée a été chargée, et ça joue beaucoup sur le moral et le ressenti. Octobre est déjà bien mieux parti !

Playlist

Lectures

Romans

Que des romans ce mois-ci ! Pas vraiment de coup de coeur, mais j’ai envie de distinguer Memories of Retrocity, pour le côté graphique et pour cette histoire folle et glauque de fusion avec des objets, et Allison, parce que, même si le roman tourne autour de la musique et que j’en connaissais très peu, le personnage m’a beaucoup plu.

Je n’ai pas non plus eu de déception, mais Chaos a trop traîné dans sa première partie pour que je l’ai vraiment aimé. Et Jardin d’hiver, malgré un propos très intéressant, pêchait un peu au niveau style. Stage Dive a été très divertissant, et Pottsville, 1280 habitants m’a beaucoup plu avec son cynisme, même si son personnage est insupportable.

Je me suis relu La Voie des Oracles pour pouvoir lire le premier tome, et si j’ai bien aimé retrouver l’univers, j’ai trouvé que ça allait trop vite. Il se passe énormément de choses, dans un format plutôt court. Et Les Eveilleurs, c’est le contraire ! Il se passe peu de choses, mais l’auteur prend son temps ( un chouïa trop à mon goût) pour poser son univers et ses personnages.

Visionnages

Films

  • Tout en haut du monde, Rémi Chayé
  • Deadpool, Tim Miller

Je ne sais pas si j’ai besoin de faire un commentaire sur Deadpool, et puis j’ai bien plus envie de parler de Tout en haut du monde. C’est un très beau film d’animation sur une jeune fille, issue de l’aristocratie russe, qui part sur les traces de son grand-père, un aventurier, qui cherchait à attendre le Pôle Nord. C’est très beau, c’est une chouette histoire d’émancipation, d’initiation et d’aventures. A voir ! (et c’est mon seul vrai conseil du mois !)

Séries

  • Esprits criminels (saison 11), Jeff Davies
  • Doctor Who (saison 9), Russell T. Davies

Esprits criminels, avec ses 11 saisons au compteur (et la 12 ème en cours), se passe aussi de commentaire. C’est très formaté, très moralisateur, mais ça correspond parfois à ce dont j’ai envie de regarder, alors je continue la série, lentement.

Et puis, Doctor Who, Dont je n’avais pas encore rattrapé la dernière saison. J’aime beaucoup, plus ou moins selon les épisodes, mais je retrouve à chaque fois cette extravagance, ces intrigues tarabiscotées et ce personnage survolté avec plaisir.


Bonnes lectures à tous et à bientôt !

Bilan – Juillet et Août 2016

« Mieux vaut tard que jamais » est en train de devenir ma devise préférée. Voici le bilan lecture/visionnage/écoutage (hum hum…) de mon été.

Playlist

Lectures

Romans

  • Ma mère, le crabe et moi, Anne Percin
  • Trop de morts aux pays des merveilles, Morgan Audic
  • Les frères Sisters, Patrick deWitt
  • Dragon bleu, Tigre blanc, Qiu Xiaolong
  • La Passe-Miroir, 1. Les Fiancés de l’hiver, Christelle Dabos
  • Le Quatrième mur, Sorj Chalandon
  • Le Lion de Macédoine, 4. L’Esprit du Chaos, David Gemmell
  • Dites aux loups que je suis chez moi, Carol Rifka Brunt
  • L’Empire brisé, 1. Le Prince écorché, Mark Lawrence
  • Le Lagon noir, Arnaldur Indridason
  • Les yeux dans les arbres, Barbara Kingsolver

Le bilan est plutôt positif au niveau de la lecture des romans. Histoire de se garder le meilleur pour la fin, j’ai quand même eu deux petites déceptions. D’abord avec Les frères Sister, roman western qui confrontent deux frères tueurs à gage aux caractères opposés. Ce n’est pas mauvais, mais c’est en deçà de ce que j’espérai après l’avoir gardé aussi longtemps dans ma PAL. Puis avec Le Lagon noir, d’Arnaldur Indridasson, qui est franchement long (malgré ses 250-300 pages) et peu palpitant – alors que c’est du polar. Le mystère m’a à peine semblé mystérieux. Bref.

Côté jeunesse, j’ai beaucoup apprécié Ma mère, le crabe et moi d’Anne Percin. Elle manie drame et humour avec brio et ses personnages sont très touchants. Encore de la jeunesse avec La Passe-Miroir, 1. Les Fiancés de l’hiver de Christelle Dabos, encore une excellente lecture qui m’a permis de m’évader dans un monde merveilleux mais terriblement dangereux.

Côté polar, j’ai beaucoup aimé Trop de mort au pays des merveilles de Morgan Audic. Je me suis laissée prendre dans cette histoire, entre poursuite, crimes en série et machination. Et puis, j’ai lu le dernier roman sorti de Qiu Xiaolong, pour une nouvelle plongée dans la société chinoise actuelle : j’adore – et en plus une chronique a été publiée !

Côté fantasy, j’ai terminé la série Le Lion de Macédoine de David Gemmell. Ce fut une lecture agréable, mais sans plus, pas une de celle que je préfère de cet auteur. J’ai aussi lu L’Empire brisé, 1. Le Prince écorché qui m’a plutôt surprise, ce qui est un bon point pour son auteur.

Enfin, et ce sont les meilleurs, les perles de cet été sont tous des romans « contemporains », mais très différents les uns des autres. Le Quatrième mur d’abord : superbement écrit, terrible, et qui donne envie de lire et relire l’Antigone d’Anouilh, pour en confirmer son interprétation. Dites aux loups que je suis chez moi est plus proche du drame intime, personnel, avec toute cette thématique de l’apprentissage, du fait de grandir, qui me tient particulièrement à coeur. Ca commence doucement et d’un coup, je n’ai plus pu le lâcher, et je l’ai terminé vers 2 heures du matin, pour vous dire à quel point il a fini par m’accrocher. Et, enfin, enfin… Les Yeux dans les arbres de Barbara Kingsolver est le livre qui a clôturé mes vacances, et celui qui m’aura le plus marqué. On y suis une famille qui va vivre au Congo belge en 1959, parce que le père est missionnaire et qu’il va officier dans un village congolais perdu. Choc des cultures, décolonisation, émancipation de ces filles par rapport au père tyrannique… C’est bien écrit, passionnant et complètement dépaysant. Barbar Kingsolver est une auteure à lire :

Bandes dessinées

  • L’odeur des garçons affamés, Loo Hui Phang et Frederik Peeters
  • Wika, 1. Wika et la fureur d’Obéron, Olivier Ledroit et Thomas Day

Peu de BD, pour la bonne et simple raison que je ne suis pas allée les emprunter en bibliothèque, mon principal fournisseur d’albums avec ou sans bulle.Deux genres très différents, mais deux albums d’excellente facture. D’un côté un western avec une dimension mystique, dessiné par Frederik Peeters, un auteur dont j’aime beaucoup le travail entre Lupus, Aâma et Pilules bleues. Et puis de la fantasy épique et superbement dessinée par Olivier Ledroit. J’avais pu voir l’exposition des planches originales aux Utopiales et le monsieur manie très bien le crayon, le pinceau et le collage pour créer des planches sublimes.

Recueil d’articles

  • Totems : Ils incarnent un peuple (Collectif)

J’avais inscris ce recueil dans le Weekly Book Color Challenge, histoire de le sortir pas trop tard de ma PAL. C’est donc un recueil de textes présentant différentes personnalités emblématiques d’une culture, d’un peuple, et qui en soulignent les enjeux actuels et les paradoxes. Les articles sont plus ou moins intéressants selon leurs thématiques, mais j’ai bien aimé ce qu’ils m’ont fait entrevoir.

Visionnages

Au cinéma

  • The Man on High Heels, Jin Jang

Mon unique sortie au cinéma aura été consacrée à un polar coréen mettant en scène un policier badass, viril, et qui cogne fort, alors qu’il engage des démarches pour changer de sexe. Je pense que c’est à voir. Le Fossoyeur de films en a parlé dans une après-séance, si vous souhaitez en savoir plus.

Films

  • La Fille du patron, Olivier Lousteau
  • Quand Harry rencontre Sally, Rob Reiner
  • Chambre avec vue, James Ivory
  • Japanese Story, Sur Brooks
  • Insaisissables, Louis Leterrier

Le reste de mon activité cinématographique aura été plutôt variée, entre film social français, romance historique, drame… J’ai enfin vu Quand Harry rencontre Sally, et comme le deuxième volet sortait, je me suis refait Insaisissables, afin de me remettre l’histoire en tête. Rien de super transcendant, mais que des moments agréables.

Séries

  • New Girl (saison 5), Elizabeth Meriwether
  • Brooklyn Nine Nine (saison 3), Daniel J. Goor et Michael Schur

J’ai abandonné l’idée de rattraper un quelconque retard au niveau des séries, je regarde dont celles qui me plaisent au moment où elles me font envie, et dernièrement, ça aura surtout été New Girl et Brooklyn Nine Nine. Ce sont les séries que je regardais le lundi soir en master pour me réconforter d’un début de semaine pourri. Là, j’imagine, que j’avais grand besoin de vacances…


Et vous ? Quelles sont les séries ou les romans qui vous ont accompagné cet été, vacances ou non, plage, montage ou ville sous la canicule ? Dites-moi tout !

J’espère que votre rentrée s’est bien passée. Bonnes lectures et à bientôt !