Il était plusieurs fois une forêt – Elisa Gehin

Couverture - Il était plusieurs fois une forêt

Elisa GEHIN

Il était plusieurs fois une forêt

Editions Thierry Magnier, 2009

36 pages

Présentation de l’éditeur

Il était une première fois une forêt dans laquelle vivaient des oiseaux qui portaient des couronnes.

Il était une deuxième fois une forêt dans laquelle vivaient des oiseaux qui portaient des chapeaux.

Et il était une fois un oiseau qui portait une couronne, seul dans son arbre. Cet oiseau décida un jour de jeter sa couronne et d’aller voir du pays. Identique aux autres, il sera invisible aux yeux de ses compagnons. Avec un couvre-chef différent, il connaîtra l’exclusion avant… d’être idolâtré ! Heureusement notre oiseau a la tête sur les épaules et sait résister aux sirènes du pouvoir… Son seul credo : accepter les différences permet à chacun de trouver sa place sans jamais s’ennuyer !

Le décor est planté pour écrire toutes les histoires du monde des humains : l’exclusion, la peur, la rencontre, la tyrannie, la tolérance… Des dessins minimalistes, frais et très colorés pour une histoire toute simple qui rappelle des valeurs fondamentales. Une fable politique pour enfants !

Mon avis

Ce très bel album met en scène des oiseaux dans des forêts qui portent soit un chapeau, soit une couronne et qui acceptent, excluent ou vénèrent les oiseaux qui ont un autre couvre-chef. Le graphisme est simple, coloré, et l’histoire est efficace pour un compréhension un brin ironique du monde des hommes.

Et je réalise que j’aime beaucoup les albums publiés par Thierry Magnier : une maison d’édition pour le jeunesse à suivre !

(Cette chronique est vraiment trop courte, mais je l’ai lu il y a 6 mois, la présentation de l’éditeur est très détaillée. Et je tenais absolument à en faire un article à part parce que je trouve cet album génial et que cela mérite qu’on le souligne !)

logoalbums2014

Publicités

Dans la cour de mon école – Sylvain Victor

Couverture - Dans la cour de mon école

Sylvain VICTOR

Dans la cour de mon école

Editions Thierry Magnier, 2009

30 pages

.

Présentation de l’éditeur

Dans la cour de l’école, on retrouve toujours les mêmes… Il y a Pierre, le plus grand fournisseur en crottes de nez de l’école, il y a Franck, qui devient bête quand il voit Sabine parce qu’il est trop amoureux d’elle, il y a Valentin, accusé d’avoir peint le hamster de la classe en bleu. Et puis il y a Manu et Mona…

Mon avis

Manu et Mona présentent chacun les enfants qui sont dans la cour de leur école. Chacun prend la parole grâce à un habile procédé : on a d’abord la vision du premier, puis l’on doit retourner le livre pour avoir celle de la deuxième. L’un voit l’une des filles très discrète, l’autre prend la même fille pour une spécialiste du kung-fu. Leurs points de vue s’opposent, se complètent, montrant un aspect différent de chacun des enfants, et se rejoignent au milieu du livre, où Mona, à l’envers, et Manu, à l’endroit – ou inversement – se disent des mots doux.

Malgré un arrière gout d’étrangeté que je n’ai pas réussi à identifier – peut-être à cause du dessin -, j’aime bien cet album qui s’attache à montrer que d’une personne à l’autre, les avis et les considérations sur ceux qui les entourent changent en fonction de ce qu’ils ont vécu avec eux. Il m’a surpris au départ, mais a su me charmer avec ses traits d’humour et ses couleurs incongrues. J’ai trouvé que c’était une belle façon de traiter de la différence tout en démystifiant les terreurs de la récré.

logoalbums2014

Brigitte la brebis qui n’avait peur de rien – Sylvain Victor

Couverture - Brigitte

Sylvain VICTOR

Brigitte la brebis qui n’avait peur de rien

Editions Thierry Magnier, 2012

.

Mon avis

C’est la panique parmi les brebis, une rumeur court : le loup serait de retour. Alors que ses congénères s’affolent, fuient ou se cachent (tombant parfois malencontreusement dans le ravin), Brigitte, elle, n’a peur de rien. Elle ne pense qu’aux framboises qu’elle adore, au point d’aller les chercher dans des endroits dangereux, au prix d’acrobaties folles. Mais le loup n’est pas loin…

J’entame le challenge Je lis aussi des albums avec ce petit livre des éditions Thierry Magnier. J’en ai lu quelques uns avant celui-là, mais ce sera la chronique inauguratrice. Brigitte est une brebis un peu inconsciente, téméraire et casse-cou. Cependant, quand on voit le sort réservée à ses congénères craintives et froussardes, on préfère son attitude nonchalante…

Brigitte la brebis qui n’avait peur de rien est un album cocasse, au style bien marqué, très amusant et plutôt instructif sur le sentiment de peur et ses effets dévastateurs.

Et si le titre ou la couverture vous disent quelque chose, l’auteur a aussi créé l’album Michel le mouton qui n’avait pas de chance (que je n’ai pas lu, mais qui doit être du même acabit).

logoalbums2014