Récap des liens de la semaine #6

Le Récap des liens de la semaine arrive ! Avec un jour de retard, parce que je ne sais pas quand j’aurais pu le faire vu l’emploi du temps de mon dimanche. Cela dit, passons, et entrons au coeur du sujet.

Lundi : LES TROUVAILLES !

Ce lundi, je vous livrais mon remède spécial aux débuts de semaine difficiles, mon remonte-moral très spécial sur lequel je me jette dès la porte de la maison fermée, le lundi soir en revenant de cours, harassée, larmoyante, profondément désespérée (encore 4 jours comme ça !) : LES TROUVAILLES D’INTERNET POUR BIEN COMMENCER LA SEMAINE (made by Madmoizelle.com, of course).

Le principe est très simple : un article plein de vidéo et d’images glanées sur internet, faites par les internautes : mèmes, montages, GIF, belles photos, animaux mignons/râleurs/hargneux, et les « petites vérités » de la semaine. Le tout accompagné du commentaire approprié.

Pour en profiter dès à présent : les trouvailles de lundi dernier et toutes les trouvailles sur le site de Madmoizelle.

Mardi : un lien utile (si si)

Actualitté a dévoilé sur son site quelques pages du livre 99 dessins pour ne plus faire de fautes de Sandrine Campese.

Krack ou crack ? Conte, compte ou comte ? Vous vous posez sans cesse la question ? C’est maintenant fini, grâce à des dessins ludiques et faciles à retenir.

Pour ma part, c’est ballade et balade que je mélange tout le temps.

Mercredi : La Librairie francophone

Les médias ont aussi fait leur rentrée : chaînes de télé et radios reprennent leurs programmes habituels. C’était le cas de la Grande Librairie. C’est aussi celui de la Librairie Francophone, depuis le 29 août. C’est un émission diffusée dans des pays francophones et qui rassemble des auteurs et des libraires du Québec, de Belgique, de la Suisse et de France.

Une émission à suivre tous les samedi à 15h, sur FranceInter (pour la France) et pour réécouter les podcasts, c’est par là !

Jeudi : la rentrée des MOOC

Les MOOC sont des cours en ligne ouverts et massifs (Massive open online course). Mis en place par des universités, des musées ou d’autres établissements du même type, ils sont ouvert à tous et en général gratuits. Et le but est simplement de permettre à tous d’apprendre sur des sujets très divers (depuis la physique quantique jusqu’aux troubadours en passant par la photo, l’écriture, l’informatique et la géopolitique).

Il y a notamment eu un MOOC Fantasy sur la plateforme FUN (France Université Numérique). Et là sur celle de Solerni, débutent en octobre deux MOOCs qui ont attiré mon attention : Louis XIV à Versailles (dès le 26 octobre) et Picasso (dès le 12 octobre).

Solerni avait hébergé l’année dernière un MOOC sur les Impressionnistes. C’était de très bonne qualité : des vidéos, des activités complémentaires et des quizz pour vérifier qu’on a bien tout retenu. Et si vous le finissez, vous pouvez avoir une attestation de suivi.

Pour trouver d’autres MOOC, il y a l’annuaire des MOOC Francophones.

Si vous souhaitez d’autres informations sur les MOOC, n’hésitez pas à me poser vos questions, je commence à être calée sur le sujet.

Vendredi : du rap et un échange de livres

Deux liens en ce vendredi.

D’une part, j’avais partagé le documentaire « Un jour peut-être – Une autre histoire du rap français » qui m’avait semblé intéressant pour la curieuse que je suis. Il n’est plus disponible sur le lien que j’avais partagé, mais il devrait l’être en VOD et en DVD (à vérifier…).

D’autre part, je suis tombée sur une opération lancée sur Facebook par Mary-Rose Hary : « Oublie un livre quelque part », dans le but de le faire adopter par quelqu’un d’autre. Un échange de livre à grande échelle durant toute une semaine (je crois que ça se poursuit jusqu’à jeudi, vous pouvez encore participer !)

Vendredi encore : Alice (Baden-Baden)

La chanson pour partir en weekend…

Bonne semaine ! :-)

Publicités

Récap des liens de la semaine #5

On arrive à la cinquième semaine de liens ! C’est l’heure du récap de la semaine !

Lundi : Le roi est mort…

… vive le roi ! Louis XIV est mort un 1er septembre, il y a tout juste 300 ans. Pour fêter ça, le château de Versailles a mis en place une vaste exposition et un dispositif numérique qui vous permettra notamment de suivre l’évènement sur twitter et sur un site internet dédié. Tout était expliqué sur  Culturebox.

Sur le site dédié leroiestmort.com, vous pouvez retrouver des articles sur la vie du Roi et bien sûr sur les évènements qui ont suivi sa mort.

L’exposition « Le Roi est mort » au Château de Versailles sera ouverte du 27 octobre au 21 février 2016.

Mardi : on soutient les petites maisons d’édition !

L’évènement 1 mois, 1 maison, 1 achat lancé par Vision Livre sur Facebook a pour but de soutenir et faire connaître une petite maison d’édition, en en parlant autour de nous et en achetant un livre du catalogue. Ce mois de septembre est dédié aux Editions du Riez, maison bretonne de roman SFFF et polar. De belles couvertures et des oeuvres bien appréciées. Je vous en parle plus précisément ici.

Les Tangences divines : un roman qui sera donc lu avant la fin du mois !

Mercredi : les trésors d’Arte Creative

Tu mourras moins bête, Objectivement, Ploup… Plusieurs séries de format court sont à découvrir sur Arte Creative. Je vous conseille particulièrement Tu mourras moins bête adapté du blog et des BD de Marion Montaigne, qui explique simplement et en image des faits scientifiques, tord le coup à quelques idées reçues du cinéma… A regarder absolument ! OK ? Allez-y tout de suite (et puis revenez quand même, le récap n’est pas fini).

Jeudi : pas de wifi !

Donc pas de post. Et donc…

Vendredi : double dose !

La liste des livres sélectionnés pour le prix Goncourt a été sélectionné, ce qui marque le début de ce marathon des prix qui a lieu en même temps que la rentrée. Cette liste a été publiée un peu partout et notamment sur Actualitté. A vrai dire, ça fait déjà quelques semaines qu’on entend parler de prix (sans compter que niveau SFFF et imaginaire, les prix Elbakin, Hugo… ont été remis), mais ce sont ceux-là qui vont vraiment être repris partout et tout le temps !

Madmoizelle.com a partagé la nouvelle vidéo d’Axolot, l’excellente chaîne de Patrick Baud. Lieux et faits étranges et fabuleux, légende… c’est à découvrir sur Axolot (et à suivre, bien évidemment !). La vidéo en question nous emmène à Londres. Bon voyage !

Samedi : no wifi (again, I’m sorry)

Je terminais mon ré-emménagement (tout ranger après avoir changé de lieu est presque aussi long que vider…). Je vais être au calme cette semaine, donc les liens seront au rendez-vous ! Bonne semaine !

Récap des liens de la semaine #4

Il y a peu, j’ai décidé de diversifier ce que je publiais sur la page Facebook du blog. J’ai donc commencé à publier, des petits liens, concernant l’actualité culturelle ou littéraire, la musique, le numérique (le terme qui fait peur ^^), le cinéma, la culture libre, des projets solidaires ou collaboratifs…

C’est donc l’heure du récap de la semaine !

Lundi : Cahier de vacances

Le site Madmoizelle.com, indispensable magazine en ligne féminin/féministe/culturel/d’actu/de cuisine/et d’un tas d’autres sujets du plus futile au plus intéressant (les deux n’étant pas incompatibles, évidemment), a proposé au début de l’été un cahier de vacances à sa sauce.

Comme je suis toujours jamais dans les temps, ou par esprits de contradiction (à vous de choisir), je vous l’ai partagé ce lundi de la dernière semaine des vacances, histoire de repousser un peu la rentrée dont on nous rabâchait déjà les oreilles.

Alors, qu’on soit bien clair, ce n’est pas pour les enfants (n’imprimez pas les pages en vous disant que vous les filerez à faire à des petites têtes jeunes et innocentes parce que je les aurais conseillées). C’est à prendre au second degré, et surtout pas au sérieux ! Sinon, n’hésitez pas à visiter le site, tout ce qu’ils font est BIEN !

Mardi : Amour, sucre et trahison !

La Bibliothèque de Bordeaux a concocté un feuilleton pour animer notre été. Ca s’appelle Amour, sucre et trahison, et à la base c’est un feuilleton intitulé Le raffineur de Sainte-Croix, écrit par Marius Dorgan, en 1864. Et la Bibliothèque de Bordeaux l’a tiré de son fonds patrimonial et mis en ligne, pour le partager au plus grand nombre. Il y a même des bonus.

A vrai dire je ne l’ai pas encore lu en entier, mais après tout pourquoi pas ?

Le titre est alléchant, n’est-ce pas ?

Mercredi : Valérian is back !

Luc Besson a annoncé qu’il réaliserait une adaptation de Valérian et Laureline, la série de bandes dessinées de Pierre Christin et Jean-Claude Mezières. (ou plutôt il a annoncé que Clive Owen avait rejoint le casting, du coup j’ai appris qu’il allait y avoir une adaptation). Je n’ai pas l’habitude de relayer ce genre d’info (surtout que là c’est prévu pour 2017, autant dire dans trois lustres), mais c’est une série que j’ai beaucoup lu et ça me réjouit que la série revive sur une autre média. (Au fait cette info a été pêchée sur Actualitté).

Jeudi : les monstres ont du vague à l’âme

Actualitté, toujours, – vous connaissez désormais ma principale source d’info – a partagé les illustrations d’un artiste qui a repris des monstres bien connus de la culture – littéraire, cinématographique et autre – et les montre chacun ayant un petit coup de blues. Encore un peu et on aurait envie de leur faire un câlin…

Vendredi : Le trésor de la buse

Une petite vidéo made by Golden Moustache. Le pitch : deux amis en vacances à la Réunion décident de partir sur les traces de la Buse, pirate notoire, et de son trésor. Après c’est du Golden Moustache, donc c’est drôle, bien fait et plutôt surprenant !


Oui, je sais, je suis en retard. Deux semaines sur quatre, ça fait 50%, c’est très mal. Mais pour une fois j’ai une très bonne excuse : je déménageais hier, et c’était un peu compliqué de poster quoi que ce soit, quand on traîne des sacs, des cartons et qu’on fait du ménage tout son dimanche – enfin tout ce qu’on fait quand on déménage quoi, l’inconvénient de la coupure de wifi d’une durée indéterminée en moins. Donc je fais ça ce soir, je vous concocte un truc sympa pour cette semaine et on se retrouve dimanche prochain, ou plus tôt dans la semaine si j’arrive à écrire toutes ces chroniques en retard.

Des bisous !

Récap des liens de la semaine #3

Il y a peu, j’ai décidé de diversifier ce que je publiais sur la page Facebook du blog. J’ai donc commencé à publier, des petits liens, concernant l’actualité culturelle ou littéraire, la musique, le numérique (le terme qui fait peur ^^), le cinéma, la culture libre, des projets solidaires ou collaboratifs…

C’est donc l’heure du récap de la semaine !

Lundi : on the road

Nova Planet a repris la carte interactive du site Atlas Obscura aussi appelée « The Obsessively Detailed Map of American Literature’s Most Epic Road Trips » ou « La carte obsessivement détaillée des plus épiques road trips de la littérature américaine ».

Vous avez donc une carte avec les trajets effectués par les personnages de plusieurs oeuvres, et, en cliquant sur les points, des extraits des oeuvres en question. Bon le tout est en anglais, mais c’est quand même super intéressant.

Et puis, ça permet de poursuivre un peu les vacances.

Mardi : Rentrée littéraire et 4e de couv

Ou « letrucdontonvaentendreparlerpendantencoredeuxmois ».

Bibliobs faisait le point sur les quatrièmes de couverture, leur intégration dans la stratégie marketing des éditeurs et de fait comment les lecteurs les utilisent pour choisir un livre. Le débat fait donc rage, entre ceux qui prônent les citations, ceux qui en font toujours des tartines et ceux qui préfèrent les 4e de « couv » minimalistes.

Le tout avec des extraits de livres de la rentrée littéraire.

Mercredi : Les soeurs Bennet intègrent Fight club

La vidéo de la semaine qui m’a fait marrer : celle qui reprend les personnages féminins des romans de Jane Austen – Emma, Elizabeth, les soeurs Dashwood, et d’autres – dans une pseudo bande annonce de Fight Club. Attention, ça se bastonne !

Jeudi : Rémunération des auteurs

Amazon a annoncé qu’il rémunérait les auteurs indépendant présents dans son offre Kindle Unlimited à la page lue. C’est ce que rapporte Actualitté. Je vous laisse lire l’article pour vous faire une idée.

Il me semble qu’il est important de savoir comment ça fonctionne, la rémunération des auteurs, et tout ce que ça peut avoir comme conséquences. Le débat est âpre. Mais en tant que lectrice, j’aime bien savoir comment tout ça fonctionne.

Vendredi : les prescripteurs, télé ou blog ?

Livre Hebdo a publié les résultats d’une enquête menée auprès des libraires pour savoir qui sont, selon eux, les prescripteurs, ceux qui font que les gens vont venir acheter des livres en librairie. Grosso modo, la télé et les médias ont le vent en poupe alors que les blogs sont en baisse (l’article n’est plus disponible en intégralité). J’imagine que chacun a ses sources de conseil préférées, mais j’ai souvent l’impression que les prescripteurs parlent beaucoup de la même chose, des mêmes genres de livres et d’auteurs.

Samedi : si les bibliothécaires étaient honnêtes

Ode aux livres et aux bibliothèques. Traduit et proposé sur le blog de Neil Jomunsi. Je vous laisse lire cette belle citation.

Et pour finir : musique !

Parce qu’il n’y en a pas eu cette semaine, un petit morceau de Baden Baden :

 

Récap des liens de la semaine #2

Il y a peu, j’ai décidé de diversifier ce que je publiais sur la page Facebook du blog. J’ai donc commencé à publier, des petits liens, concernant l’actualité culturelle ou littéraire, la musique, le numérique (le terme qui fait peur ^^), le cinéma, la culture libre, des projets solidaires ou collaboratifs…

C’est l’heure du récap de la semaine. (Censé avoir été publié hier, mais on ne peut pas tout faire, glander devant Hero Corp et publier un article ^^).

Samedi : Musique !

Parce lors du dernier récap, j’avais oublié un petit lien : un morceau tout juste découvert, à écouter pour ce laisser porter par les mots et le rythme…

Lundi : des « livres à savourer sucrer »

Lundi et son remonte-moral (parce que c’est toujours dur le lundi) vous propose d’associer un best-seller, ou un classique à un dessert pour la lecture. C’est un article d’Actualitté qui reprend la proposition d’une chocolaterie, qui a imaginé pour chaque livre un dessert correspondant : tartes, biscuits, chocolats… quel dessert mangeriez-vous en lisant ou relisant votre livre préféré ?

Mardi : best-sellers

Toujours sur Actualitté, ils reprenaient une infographie créée par la chaîne de libraires Waterstones et qui dévoilait la « recette du best-seller ». Thriller ou roman contemporain, avec un personnage masculin, idéalement détective ou masculin… vous avez maintenant tous les ingrédients à portée de main pour écrire votre propre best-seller.

Mais plus important, et c’est la question que je me pose : est-ce que la description du « best-seller » correspond à vos livres préférés ?

Mercredi : des univers en lego

Encore sur Actualitté (vous avez une bonne idée de ma source principale de news intéressantes sur le monde du livre), ça parlait lego. La marque a lancé un évènement qui permettait à des créateurs et amateurs de lego de proposer leurs créations pour des prochains set. Certains étaient inspirés d’univers littéraires, depuis Le Disque-Monde de Pratchett jusqu’à la chocolaterie de Willy Wonka.

Mon préféré ? Le Disque-Monde, évidemment !

Jeudi, on prépare le Ray’s Day !

Le Ray’s Day, c’est le 22 août, et c’est une journée dédiée à la lecture, sous l’égide de Ray Bradbury. En effet, l’auteur de Fahrenheit 451, amoureux de livres et décédé en 2012, aurait eu 95 ans ce 22 août, une journée idéale avec un patron idéal pour parler livres et lectures.

Ainsi, le site raysday.net propose des idées de trucs à faire pour célébrer le Ray’s Day, que vous soyez lecteurs, libraires, auteurs ; y sont aussi listées les actions prévues par quelques acteurs du monde du livre.

Le thème de 2015 est la parodie. Bloggueuse, bloggueur, tu es inspiré.e ? Alors GO !

Vendredi : des archives sur Youtube

Cette fois, c’est sur 01net.com que j’ai trouvé mon info : deux chaines ont été créées par l’agence The Associated Press et le service d’archives British Movietone pour proposer en ligne un demi-million d’archives vidéo, de journaux télévisés ou journalistiques, historiques, donc du point de vue de 2015. On peut donc visionner l’arrivée de Marilyn Monroe à Londres en 1956 ou la libération de Nelson Mandela en 1990.

Je ne mets que les deux vidéos proposées par l’article, car je n’ai pas encore eu le temps d’aller fouiner sur ces chaînes. Mais si cela vous intéresse, vous pouvez vous rendre sur les chaines British Movietone ou AP Archive.

Samedi : pour finir en musique

Ce coup-là, j’avais juste choisi ce morceau de hang extrait du film My sweet pepper land. Parce que c’est beau et doux.


Maintenant, dites-moi tout !

Ca vous intéresse ? Ca vous plaît ? Il y a des trucs qui vous branchent ? d’autres que vous avez appris, découverts ? Ou alors vous saviez déjà tout ?

Vous voulez vous aussi partager vos découvertes livresques/numériques/culturelles/ludiques/…. ? Mais je vous en prie ! Allez-y !

Pour tout savoir en temps et en heure, ça se passe là : Let’s be extravagant ! et vous êtes tous les bienvenus.es !

Trouvailles et retrouvailles – Récap des liens de la semaine.

Il y a peu, j’ai décidé de diversifier ce que je publiais sur la page Facebook du blog. En effet, je peinais à la faire vivre, avec le lien d’un article par-ci par-là, un avis de lecture en cours ou une vidéo musicale (une fois tous les trois mois environ).

Et puis j’ai réalisé que, durant mon stage, grâce à la petite veille sur l’actu du livre que je menais, je tombais de temps en temps sur des contenus sympas, et il m’a semblé dommage de ne pas communiquer plus largement.

J’ai donc commencé à publier, pas très régulièrement je l’avoue, des petits liens, concernant l’actualité culturelle ou littéraire, la musique, le numérique (le terme qui fait peur ^^), le cinéma, la culture libre, des projets solidaires ou collaboratifs…

Il est donc temps d’en faire un petit récap.

Mercredi : une affiche qui déchire !

C’était le premier aout et ça se passait à Bécherel (Ille-et-Vilaine ; Bretagne).

Tout une nuit autour la littérature et les comics américains. J’aurais bien montré des photos, mais je n’ai pas pu y aller (désespoir…).

Pour réserver ses places pour l’année prochaine, c’était là.

Vendredi : l’adaptation d’un classique uchronique

Les Inrocks, notamment, ont évoqués les nouvelles séries à venir créées et diffusée par Amazon Studios (oui, bon on peut pas tout avoir, une série cool et un producteur-diffuseur avec de l’éthique). Parmi celles-ci, une adaptation du Maître du Haut-Château de Philip K. Dick (pour lire ma chronique peu enthousiaste).

Vous pouvez regarder l’épisode 1 là (mais c’est tout en anglais et il faut avoir un compte Amazon) et si vous voyez quelque part une date pour la diffusion du deuxième épisode, n’hésitez pas à partager !

 Lundi : le remonte-moral musical

Parce que j’ai beaucoup de mal avec les lundis (surtout quand tout le monde est en vacances, sauf moi), j’aime bien trouver des choses qui me remontent le moral en fin de journée. Cette fois, c’est le morceau « Sur la planche 2013 » de La Femme.

Plage, sable… On s’y croirait presque.

Mardi : rentrée littéraire et premiers romans

En prévision de la rentrée littéraire, Livre Hebdo vous présente tous les jours un nouveau roman à paraître. De quoi préparer l’évènement et découvrir de nouveaux auteurs…

Des chroniques à lire ici. (par contre, certaines sont accessibles gratuitement et d’autres pas, je ne suis pas sûre de comprendre la logique…)

Mercredi (encore) : cinéma et adaptation

Le 15 juillet dernier, sortait au cinéma Le Combat Ordinaire, un film adapté de la superbe série de Manu Larcenet.

Si ça passe encore chez vous, fondez ! Sinon, en attendant la diffusion en VOD, DVD ou à la télé, vous pouvez toujours aller lire la BD originale.

Jeudi (et vendredi et samedi, et lundi encore…) : Lire en short, première édition

Certes je parle de quelque chose qui est déjà terminé, mais Lire en short a fait un petit sur Youtube. Ca s’appelait Booktube et la Blogo en short, et les vidéos sont bien sûr disponibles.

(Et puis, il y avait une page facebook aussi.)

Vendredi : Websérie !

Quand Archimag conseille une websérie, ça me titille : voici Archives, entre thriller et mystère.

Ce n’est pas toujours très bien joué (acteurs qui ne sont pas des pros), mais la réalisation est nickel. Et puis, allez faire un tour sur le reste de la chaîne, il y a des découvertes à faire.

Et notamment Random, une autre websérie, que j’ai préférée et qui est une belle réussite. En tous cas, j’espère une suite !

Mardi (ter) : des livres à rattraper durant l’été

Slate.fr et Reader.fr vous conseillent vos prochaines lecture : les livres publiés cette année à rattraper cet été. La sélection est à lire sur slate.fr (et en cliquant ici) !

Slate qui reprenait notamment des images qui ont beaucoup circulé sur twitter cette semaine : une librairie parisienne a exposé en vitrine des livres pour enfant habillés avec des bandeaux « chocs » pour des livres adultes « sérieux ». Lisez bien tout, c’est hilarant ! (CLIQUEZ LAAAA !!!)

Jeudi : last but not least

polygones

« C’est l’histoire de comment des choix qui ne font de mal à personne peuvent créer un monde qui fait du mal à tous. »

Un site étonnant : testez et tirez-en ce que vous voulez !

(Et je n’arrêterai pas de le partager, alors allez voir et dites m’en des nouvelles !)


J’ai récapitulé ici trois semaines de partage de lien, sur le mode un jour sur deux (ou trois). Mais ce temps-là est révolu ! Attendez-vous à des publications plus régulières, et prévues à l’avance.

Maintenant, dites-moi tout !

Ca vous intéresse ? Ca vous plaît ? Il y a des trucs qui vous branchent ? d’autres que vous avez appris, découverts ? Ou alors vous saviez déjà tout ?

Vous voulez vous aussi partager vos découvertes livresques/numériques/culturelles/ludiques/…. ? Mais je vous en prie ! Allez-y !

Pour tout savoir en temps et en heure, ça se passe là : Let’s be extravagant ! et vous êtes tous les bienvenus.es !

Trouvailles et (Re)trouvailles #4 – Courts-métrages

courts-métrages 2015Du 30 janvier au 7 février 2015 avait lieu le Festival International du Court-Métrage à Clermont-Ferrand. L’évènement est d’ampleur : c’est le plus gros festival dédié au court-métrage dans le monde. Et en France, en terme de nombre d’entrées, il vient juste après le Festival de Cannes.

Pour tout clermontois ou clermontoise, même d’adoption, c’est un évènement à ne pas manquer. Dur d’en faire abstraction de toute manière puisque la ville entière en revêt les couleurs. Quand on est étudiant, il y a forcément quelqu’un dans son entourage qui fait partie de l’équipe des bénévoles, ou alors, dans les filières culturelles, on nous donne des places.

Cette année, je me suis intéressée d’un peu plus prêt à la programmation (y aller une fois au pif, l’année dernière, c’est pas toujours un moyen efficace pour se rendre compte de la diversité du genre). Ça aide d’avoir un cours consacré au sujet, mené par quelqu’un qui parle bien du cinéma et qui sait le transmettre à ses étudiants.

En plus des films proposés en compétition dans les catégories nationale, internationale et labo, le festival propose toujours d’autres programmations sur des thèmes différents. Par exemple, 2015 permettait d’assister à deux panoramas, l’un sur la Chine, et l’autre sur le vélo. La Chine m’intéresse plus que le cyclisme de manière générale, alors on parlera surtout de ça.

Tout cette introduction pour arriver au coeur de ce que je voulais amener : parler de quelques courts-métrages qui m’ont plu/marquée/étonnée…

Revendications chinoises

Je regroupe ici trois courts-métrages consacrés à la prise de position, à la revendication,

6th March de Chun Wong (2012) met face à face trois étudiants arrêtés lors de la manifestation du 6 mars 2011 à Hong-ong, à trois policiers chargés d’effectuer les démarches nécessaires. Le commissariat est surchargé à cause des multiples arrestations faites dans la journée, et ils se retrouvent dans la cafétéria, autour d’une table. Les policiers et les étudiants se mettent alors à débattre : ce sont deux visions du monde qui s’affronte. Celle qui préfère le calme et accuse les manifestants d’avoir causé du trouble à l’ordre public parce qu’ils ont bloqué un tram ; et celle qui a des revendications, qui rêve d’un monde meilleur. Voir le trailer/La critique sur le site Format Court.

Dans Guilty de King Fai Wan (2014), Une jeune femme, engagée dans des mouvements sociaux et des manifestations, est convoquée par le tribunal. Arrêtée un an plus tôt pour trouble à l’ordre public, lors d’une manifestation, elle doit maintenant répondre de ses actes, choisie malencontreusement parmi d’autre pour porter le chapeau. Elle met alors de côté ses études pour travailler à sa défense. (Voir le trailer)

Ce qui est troublant avec ce court-métrage-là, c’est l’écho qu’il renvoie à 6th March, pas seulement par son sujet et par le lien entre arrestation et manifestation, mais aussi par le rapide flash back qui intercale des images de la manif (filmée en temps réel, peut-être) avec celles de l’histoire de ce personnage. D’un côté les revendications, la discussion, le débat, de l’autre les conséquences, la punition de l’Etat.

 The Questionning de Rikun Zhu (2013) est un film tourné en caméra cachée. La situation est exposée en peu de mots : « Le 24 juillet 2012, je me suis rendu dans une ville en soutien à trois candidats indépendants locaux, activistes des droits de l’homme. Nous nous sommes alors rendu compte que nous étions suivis. Le soir même, à minuit, des policiers sont venus dans notre chambre pour procéder à une inspection. » (Voir le trailer)

La situation vire à l’absurde quand les policiers, entrant à six pour contrôler deux hommes, se mettent à poser inlassablement la même question à laquelle le réalisateur refuse de répondre, parce que c’est marqué sur ses papiers. Pour le spectateur, c’est à la fois oppressant et amusant. Amusant car la ténacité absurde des policiers les décrédibilise. Pourtant, rien de plus efficace pour illustrer l’insécurité, la pression policière, le contrôle permanent.

Je vous renvoie à cet article du site Format Court pour une présentation plus détaillée de ce film.

Panorama chinois

Tang Meng de Linbo Wang met en scène une jeune adolescente – le personnage éponyme – qui s’apprête à entrer à l’université. Elle veut entrer à l’école des médias pour devenir présentatrice mais son père s’oppose à son choix. Il veut qu’elle entre à la police, comme lui, et juge son rêve irréalisable. C’est un Chine plutôt rurale qui est montrée ici. Je l’ai bien aimé, malgré son rythme assez lent. Les images sont belles, et l’histoire de Tang Meng, prise entre l’autorité paternelle forte et son désir de vivre une autre vie, laisse songeur.

Twenty Dollars de See Chit Lam (2011) prend place dans le marché aux fruits de Hong-Kong où s’effectue aussi un tout autre trafic : jeu clandestin, drogue, prostitution… Le film est assez court, il y reste comme un goût de superficiel à propos de son sujet. Mais tout reste en fait assez suggestif. L’histoire tourne autour d’un magasin de fruits dont la nouvelle employée semble jeune et innocente. Quand elle se fait racketter de 20$ par un drogué, le fils de son patron vient lui rendre son argent, lui faisant comprendre que le voleur ne réitérera jamais son méfait. Le monde prend alors une toute autre dimension pour la jeune femme. C’est efficace, et à mes yeux de néophyte, la réalisation est belle et bien faite, avec de long travellings, etc.

Yugong Yishan (The Old Fool Who Moved The Mountain) de Joanna Vasquez Arong (2009) est le nom d’un bar musical de Pékin dont l’objectif est de proposer une scène musicale chinoise indépendante qui risque la démolition.  Ce film retrace son histoire et reprend le conte du vieux fou qui veut bouger les montagnes pour explorer trois générations marquées par cette histoire. La construction de ce film est assez troublante, puisqu’il semble mélanger plusieurs « histoires » qui n’ont rien à voir tout en ayant un aspect documentaire très prégnant. Le cinéma chinois faisant peu la différence entre fiction et documentaire, et le cinéma ayant de manière générale un rapport complexe au réel, je ne vais pas m’appesantir la dessus. Il est vrai cependant que ce manque d’unité est surprenant. Pour autant, j’ai beaucoup apprécié ce film, et puis ce conte fait partie de ces histoires universelles qui sont parlantes d’une culture à l’autre.

Road trip, de Xavier Xylophon (film d’animation, Allemagne, 2014)

Julius, le personnage, n’arrive pas à dormir. C’est l’été, les vacances, et la chaleur est oppressante. Il rêve de partir en voyage sur sa moto. Mais les échecs sont nombreux : on la lui vole, elle tombe en panne, puis il est retenu par la charmante barmaid du bistrot où il va boire des coups ces soirs d’insomnie.

Ce film est plutôt drôle. Il porte un regard amusé sur son personnage et ses rêves de Road trip qu’il ne fera pas. Cette répétition d’échecs n’empêche pas d’apprécier tous ces détails loufoques qui contribuent à l’humour un peu désabusé du film : le voisin qui bombarde les pigeons ou encore les chaussettes imperméables offertes en cadeau.

Voir le trailer.

Lystopad, de Masha Kondakova (Ukraine, 2014)

La rencontre d’une femme seule, gardienne d’un immeuble, avec un inconnu, alors qu’elle ramasse les feuilles du parc pour les brûler. L’homme est blessé, aussi elle le ramène chez elle et il s’impose. Ils passent la soirée et la nuit ensemble. Le lendemain, la police vient sonner à la porte : on a retrouvé un corps sous les feuilles mortes.

L’ambiance de ce film est vaguement inquiétante. Les couleurs désaturées, passées, apportent une sorte d’effet d’irréalité, ou au contraire de réalité dure et terne, qu’on subit.

La chute est grinçante et conclut brutalement ce film qu’on peut trouver beau, qui aura fait sourire parfois.

Voir le trailer.

The Bravest, The boldest, de Moon Molson (Etats-Unis, 2014)

Une femme erre dans son immeuble. Elle fuit les deux officiers de l’armée qui sont entrés, vraisemblablement pour lui annoncer une terrible nouvelle.

Il me semble que ce court-métrage est l’un des plus émouvant que j’ai pu voir lors de ce festival. D’un côté, c’est terrible. D’un autre, le contraste entre les deux militaires engoncés dans leur uniforme et pressés d’accomplir cette corvée qu’ils détestent, et cette femme qui craint le pire et refuse de la connaître est saisissant. En tous cas, il fait son effet !

Voir le trailer.